CSI-NY RPG

Forum de role play game francophone - CSI:NY
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bérénice Baline
New Yorkais


Féminin Messages : 36
Localisation : Big Apple
Emploi/loisirs : Actrice / Prof
Humeur : Optimiste
Petit(e) ami(e) : Des gars par ci par là, rien de sérieux.
Multi-Compte : Maÿlis Heat et cie

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Jeu 22 Déc - 22:18

Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...



Bérénice Baline - Nutz Reid

La pluie tombait drue sur la Big Apple. C'était bel et bien le mois de novembre et l'automne s'était bien installé maintenant... Lorsque Bérénice se réveilla, elle soupira en entendant le bruit de la pluie taper contre le carreau de la chambre. Après avoir rechigné dans sa barbe contre la météo elle se redressa et sortit du lit. Sur le sol se trouvait des vêtements épars. Non non, elle n'avait pas reçu qui que ce soit durant la nuit qui avait valu qu'ils se déshabillent de manière quelque peu précipitée. Non pas qu'elle ne serait pas allée chez son cher voisin avec plaisir durant la nuit afin de lui proposer un petit moment de plaisir (au scrabble comme déjà précisé il y a deux jours !). Elle avait décidé de le laisser tranquille vu que son colloc sortait de l'hosto. Ca avait déjà été adorable de sa part d'accepter de venir l'aider. Mais ce n'était que partie remise... Du moins c'était ce qu'elle espérait ! Elle rassembla son linge sale qu'elle mit dans un panier qui d'ailleurs devrait partir à la salle de bain. Elle l'y traîna après avoir attrapé de quoi se fringuer pour l'après douche. Ben oui elle n'allait pas aller au taff en nuisette... De surcroît avec la pluie!Une bonne dizaine de minutes plus tard elle en ressortait, ses longs cheveux blonds enroulés dans une serviette et l'autre enroulée autour de sa taille. Un coup d'oeil à son portable lui fit accélérer le mouvement. Ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas être en retard à son premier jour ! Elle s'habilla rapidos, toute façon elle n'allait pas se prendre la tête vu que sur le plateau on l'habillerait différemment... Elle attrapa un pain au chocolat qu'elle avait acheté la veille dans l'épicerie du quartier. Parapluie dans une main, viennoiserie dans l'autre, la voilà partie.

La première heure de boulot consista en des essayages. En effet il s'agissait de trouver le style précis de son personnage Du coup à ses côtés il y avait aussi le créateur de la série et bien entendu la costumière. Et puis son propre avis comptait. Ca c'était finalement bouclé et ils avaient pu quitter les loges pour les planches afin de faire les premières scènes. Tourner c'était vraiment épuisant, fallait le vivre pour le comprendre. Ca avait l'air tranquille mais c'était plus qu'exigeant et pis cela nécessitait énormément de patience. Tout ça pour dire que lorsqu'elle se posa pour la pause déjeuner avec l'une de ses collègues, c'était plus que bienvenue. L'après midi défila à toute allure sans plus s'arrêter jusqu'à la fin de la journée. Fiou, il était temps. Elle avait l'impression que ses jambes allaient lâcher. Fallait qu'elle se remette dans l'ambiance et le rythme tenu sur un plateau de tournage. Mais ça c'était l'affaire d'une semaine et hop comme sur des roulettes.

Par contre ça ne fut pas le cas de sa ligne téléphonique lorsqu'elle rentra chez elle et qu'elle voulut la brancher. Fallait toujours qu'y ait quelque chose qui merdaille avec ce genre d'outils. Car en rentrant la demoiselle avait voulu installer sa box, son téléphone et avoir par la même occasion Internet afin de pouvoir skyper avec une amie rester en Grande-Bretagne. Mais voilà, fallait croire que les outils qui lui auraient permis ne voulaient pas coopérer...

-Saloperie de bordel de merde !

Oui, même si elle avait été plus que bien éduquée, à la politesse et tout et tout, Bérénice était comme tout le monde et quand quelque chose ne marchait pas rapidement, elle perdait patience et s'énervait sur les pauvres appareils responsables de son énervement. Heureusement elle réussissait à se contenir mais il n'en fallait pas beaucoup pour qu'elle passe par la fenêtre la box.... Grrr.... Un nouvel essai plus tard, elle décida de passer par les grands moyens et d'appeler le service après vente qui était censé pouvoir l'aider à l'installation de sa ligne télécom.

-Ahaha comment ils veulent qu'on appelle si on n'arrive pas à brancher le téléphone ? Avait-elle marmonné dans sa barbe.

Heureusement pour elle, la jeune femme avait son téléphone portable. Du coup elle composa le numéro indiqué sur la notice espérant tomber sur un beau jeune homme à la voix sensuel et non pas un vieux pervers à la voix insupportable comme lors de sa dernière panne à Washington... Car oui, quand elle disait son nom, certains tiltaient et ça n'arrangeait souvent pas les choses car ce serait de la fausse modestie que de nier qu'elle était belle et pouvait être l'objet de fantasmes de ce genre de petits pervers... Mais heureusement pas que de ceux-ci ! D'ailleurs, elle se demanda si elle l'était pour le barman sexy tout en tortillant une mèche de ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nutz Reid
New Yorkais


Masculin Cancer Tigre
Messages : 163
Age : 30
Emploi/loisirs : Agent dans les télécommunication
Multi-Compte : Pénélope Reid

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Ven 23 Déc - 10:57

Nutz avait enfin repris le boulot. Depuis son arrivée à New York, chez sa cousine Pénélope, il avait eu le temps de s'acclimater à cette grande ville qui ne dort jamais, et même découvrir quelques endroits sympa. Tel que le Cozzy's où il avait trouver un barman bien sympathique. Jack le barman !! Mais surtout il avait rencontré Ashlee, bien que la fin de leur soirée reste quelques peu inexpliqué pour Nutz, mais avec la reprise du boulot, il n'avait pas encore eu le temps de retourner au bar pour pas s'expliquer avec elle, il n'y avait pas grand chose à expliquer finalement, mais simplement qu'il ne lui en voulait pas.

Bref, tout ça pour dire qu'il avait enfin repris le boulot, mais malheureusement il se faisait bien chier. Il était commercial et son boulot était de répondre aux appels d'offres de grand compagnie qui souhaitait s'équiper chez eux, mais pas le moindre appels d'offres, c'était d'un triste.
Il pouvait toujours démarcher lui même les grandes compagnies, mais ce n'était pas vraiment son boulot, et ses collègues étaient là pour ça. Ses collègues débutaient le boulot, tâtaient le terrain et c'était à lui de convaincre les dirigeants que leur offre était la meilleure du marché.

Du coup, au lien de se faire chier comme un rat dans son bureau – malgré la vue sur New York – il se décida de rejoindre les gars de la hotline qui s'occupait des problèmes des gens. Il n'était pas fan de ce service parce que les gens qui y travailler et qui répondaient à ces pauvres clients en détresse n'avait aucune connaissance. Ils se contentaient juste de suivre les instructions sur leurs ordinateurs. Mais qu'importe, si ça satisfaisaient les clients, pourquoi pas. Après tout il n'était pas là pour les juger.
Quand il fut arriver dans ce département, les gens l'ont regardé bizarrement. Dans le style mais pourquoi un cadre vient se perdre à cet étage. Il a donc été voir directement le chef de zone pour expliquer le pourquoi de sa venue. Le chef lui dit qu'il n'y avait aucun problème et qu'il pouvait se mettre ou y voulait et prendre un casque.

Maintenant bien en place, Nutz n'avait plus qu'à attendre l'appel fatidique, en espérant que ça ne serait pas un vieux sourd d'oreille et qui n'y comprend rien. Une femme avec une belle voix mettrait un peu de joie dans cette triste journée. Bien que se soir il prendrait l'apéro avec sa cousine.
Ah ça sonne.

Bonjour Nicolas Reid à votre service quel est votre problème ?

Oui, il était obligé de se présenter comme Nicolas, seul ceux qui le connaissait un tant soit peu l'appeler Nutz. Quant à savoir l'origine de ce prénom ça restait un mystère de l'univers. Et oh miracle c'était une femme au téléphone, avec d'ailleurs une très jolie voix
La – jeune ? - femme lui expliqua, qu'elle avait fait tout les branchements de sa box, mais que celle ci refusait de s'allumer bloquant ainsi sa ligne téléphonique ainsi que sa ligne ADSL.

Est ce que vous n'avez pas interverti certains câbles ? Ou alors il y a un faux contact sur votre box.

Que les gens intervertissent les câbles étaient le problème le plus récurrent. Combien de fois il avait était dans sa famille pour ce genre de truc. Mais ce genre d'erreur arrive à tout le monde.
Par contre si c'était un faux contact, alors là elle n'aurait d'autre choix que de changer de box. Ne voulant pas rester enfermer dans un bureau aujourd'hui, Nutz eut une idée qui qualifia de génial.

Écoutez, ce que je vous propose, c'est que je vienne chez vous regardez ce qui ne va pas, ça sera plus simple que par téléphone. Donnez moi les références de votre box, je viendrais avec une de remplacement au cas ou.

Ce n'était pas dans ses attributions de faire ça, logiquement ces les techniciens qui se déplacent pour ce genre de problème. Mais Nutz n'avait aucune envie de rester dans ce service aujourd'hui et encore moins rester à rien faire dans son bureau. Donc autant qu'il se rende utile. D'une il allait prendre l'air, et de deux il allait aider quelqu'un. Et avec un peu de chance ça serait une charmante jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérénice Baline
New Yorkais


Féminin Messages : 36
Localisation : Big Apple
Emploi/loisirs : Actrice / Prof
Humeur : Optimiste
Petit(e) ami(e) : Des gars par ci par là, rien de sérieux.
Multi-Compte : Maÿlis Heat et cie

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Mar 17 Jan - 18:18

Bérénice sourit en entendant une voix douce lui répondre. Elle ferma les yeux un court instant essayant d’imaginer ce à quoi pouvait ressembler l'homme – qu'elle espérait jeune – à l'autre bout du fil. Cette voix n'étant pas plus rauque que ça, du coup il ne devait pas être trop baraqué mais bon, ce n'était pas les muscles qui faisaient tout, la vie le prouvait souvent. La suite n'était fondée sur aucune preuve, elle relevait peut-être plus du fantasme, de l'homme idéal dans ses rêves... Assez musclé mais pas trop, plutôt grand sans être un géant, enfin qu'ils soient à peu près de la même taille, lui légèrement plus grand, ce serait plus pratique pour les baisers. Et puis fallait qu'elle puisse mettre des talons hauts sans faire une tête de plus que lui... Elle n'aimait pas trop les hommes qui avait une coupe de cheveux trop courts, il fallait qu'elle puisse y glisser ses mains. Sans trop savoir pourquoi lui, elle le voyait blond. Pourtant comme beaucoup de femmes, les bruns ténébreux avaient un effet sur elle... Fin bref, passons. Des yeux de couleur plutôt claire, rieur. Plus ça allait plus elle entrait dans les détails de la descriptions, mais cette fameuse voix à l'autre bout du fil la ramena à la réalité. Ah sa box... Quel modèle...? Elle se mordit la lèvre, cherchant où est-ce que cette foutu information était marquée...

-La box Thomson-Inventel...

La jeune actrice rajouta la série de chiffre qui était inscrite, ne sachant guère si ça serait utile à son interlocuteur ou non... De sa main libre, elle s'était mise à gribouiller, sans vraiment s'en rendre compte, le visage qu'elle avait commencé à imaginer un peu plus tôt dans la conversation. Bérénice se mit alors à tout gribouiller, n'arrivant pas à lui dessiner d'aussi belles boucles qu'elle aurait voulu...

Un sourire apparut sur ses lèvres. Héhé, il allait venir ! Mais c'était une excellente nouvelle ça ! Enfin, s'il ressemblait au portrait qu'elle avait à l'esprit... Et c'était pas gagné ça ! Elle avait en tout cas bien revérifié les câbles avant d'appeler, ne voulant pas passer pour une boulette. Certes ce n'était pas une geek, mais il y avait un juste milieu entre ça et être nul en informatique. On va dire qu'elle s'y connaissait ce qu'il fallait. La box devait déconner. Elle ne voyait pas ce que ça pouvait être sinon. En plus elle avait suivi le mode d'emploi à la lettre. (pour une fois, il est important de le souligner, Béré était plutôt le genre de personnes à ne pas suivre les modes d'emploi, ou plutôt à ne même pas les ouvrir, songeant qu'ils seraient mieux dans leur boîte...) Enfin pour qu'il vienne fallait avant tout qu'elle lui dise où elle habitait, ce pour quoi elle ne se fit pas prier. Elle le remercia encore pour son efficacité. Elle n'était pas déçu du service client, c'était clair ! Ce genre de service était réputé pour sa lenteur à agir et à remédier aux problèmes mais fallait croire que là ce n'était pas le cas.

Une fois le téléphone raccroché, elle se dépêcha de remettre en ordre ce qu'elle pouvait. En même temps elle avait l'excuse (facile) du déménagement tout récent pour justifier que ce ne soit pas très très ordonné... Y avait encore des cartons au milieu du salon... Un passage par la salle de bain ne fut pas de trop, histoire de se repasser un coup de brosse et de rafraîchir le maquillage qui avait souffert avec la pluie, au retour du boulot... Une fois prête elle se posa en tailleur, par terre à côté du carton de la box, dont elle revérifia les branchements pour la énième fois, mais décidément, ce n'était pas ça le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nutz Reid
New Yorkais


Masculin Cancer Tigre
Messages : 163
Age : 30
Emploi/loisirs : Agent dans les télécommunication
Multi-Compte : Pénélope Reid

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Mar 7 Fév - 22:05

Nutz souffla intérieurement. Pas que son interlocutrice l'ennuyait, non pas du tout, elle avait un problème et c'était normal qu'elle appelle pour qu'on vienne la dépanner. Mais ce n'était pas le boulot de Nutz, il aurait tellement pu faire mieux durant cette journée, il aurait pu démarcher d'autre société, d'autre client, mais son patron sous prétexte qu'il était nouveau et ne connaissait pas le pays et les environs et que surtout il n'avait pas les même notions de temps – oui pour Nutz fait 4h de trajet en voiture pour un client c'était dur, mais pas pour les américains – il n'avait pas voulu qu'il parte à l'aventure sans personne pour l'accompagner et lui faire découvrir les environs.
Il ce concentra donc sur la voix de la jeune femme - qui soit dit en passant était très belle – et écouta ce qu'elle pouvait lui dire pour le renseigner sur son problème. Ainsi il appris qu'elle n'était pas une de ces clientes qui appelle pour un rien, qu'elle avait tout essayer, relisant 50 fois le manuel d'instruction, mais que sa box ne voulait toujours pas fonctionné. A ce niveau, il n'y avait pas de grand miracle, ni de grande solution, changer la box était la chose la plus évidente possible.
Alors en plus d'avoir une belle voix, cette femme – prions pour qu'elle soit jeune et belle – lui offrait la possibilité de sortir prendre l'air. Parce que oui, il n'avait aucune envie de rester enfermer dans un bureau, ou plutôt sur cette plateforme téléphonique.
Il pris consciencieusement les références de la box, ainsi que – et c'était le plus important – l'adresse de la jeune femme, Bérénice Baline de son état civile. Oui elle lui avait indique nom et prénom pour qu'il puisse sonner au bon endroit quand il serait devant l'immeuble. Il ne faudrait quand même pas qu'il sonne chez une grand mère acariâtre.

Très bien, j'ai tout noté, j'ai votre adresse, je serais chez vous dans.... un rapide coup d’œil sur le gps de son portable pour vérifier 20 minutes environ.

Oui, d'accord il avait le sens de l'orientation, mais il ne fallait pas présumer de ses forces quand même. New York était une grande ville, et même si il était plus habile que sa cousine Pénélope pour se repérer, il ne voulait pas tenter le diable, surtout que quelqu'un avait besoin de son aide, et l'attendait dans 20 minutes.
Il prit quand même 2 minutes pour prévenir l'un des chefs de la plateforme de son départ, et une fois dehors inspira un grand bol d'air frais – enfin frais, tout était relatif à New York – et c'est mains dans les poches et son paquet sous le bras qu'il parti tranquillement pour l'immeuble Roosevelt.
Sans trop se presser, Nutz arriva 25 minutes plus tard devant l'immeuble, il chercha le nom de Bérénice parmi tout les noms inscrit. Il le trouva et sonna, il y avait un interphone, donc en toute logique il devrait se présenter avant qu'on puisse le laisser entrer. Il n'avait donc d'autre choix que d'attendre que Miss Bérénice veuille bien lui ouvrir. Ah mais c'est bon signe, la même voix qu'il a eu au téléphone demande qui est là. Il avait envi de dire une connerie, mais ce n'était pas très professionnel, alors il se contenta d'un vulgaire :

Oui bonjour, ou re-bonjour, je suis la personne que vous avez eu au téléphone au sujet de votre box. Je viens donc voir ce que je peux faire.

Vraiment banal comme salutations et présentation. Mais ne connaissant pas la personne, il ne pouvait pas faire de mauvaise blague. Après tout, on ne sais jamais si la personne n'a pas le même sens de l'humour que lui, ou tout simplement pas d'humour du tout. Enfin bref, apparemment elle ne devait pas penser qu'il était un fou furieux, puisqu'il entendit le bruit qui caractérise si bien l'ouverture des portes, un genre de bzzzz. Attention, pas le même bzzz que les abeilles, non le bzz des portes était dans une tonalité plus grave.
Tout en prenant l'ascenseur pour arriver chez cette cliente en détresse, il se dit que si quelqu'un écouter ses pensées à ce moment là, et bien il serait surement mort de rire et le prendrait pour une fou. En même temps, quelle idée de faire tout un sujet sur le bzzz des abeilles et de la portes. Et puis au moins les abeilles avaient leurs propre langages, pas comme les portes.
L'ascenseur s'ouvrit et en sortant Nutz secoua la tête tout en souriant, comme pour se dire «Nan mais t'es pas bien mon pauvre gars » C'est donc tout sourire qu'il tapa à la porte et attendit bien sagement qu'on vienne lui ouvrir. Ce qui fut fait 30 secondes plus tard, et là quelle ne fut sa surprise de découvrir une magnifique jeune femme devant lui. Il remercia son patron qu'il lui avait interdit de partir à l'aventure, et surtout il se remercia lui même d'avoir pensé à aller sur la plateforme téléphonique et surtout d'être tombé sur LE bon appel.
Comment vous la décrire, en un mot, Magnifique. Une blonde, toute en beauté, et surtout tout en forme là ou il fallait. Si il n'avait pas eu l'habitude de draguer, il aurait pu en rester bouché bée, mais le Barney Stinson qui sommeille en lui le remit dans le droit chemin, et bizarrement le petit accident qui avait eu lieu avec Ashlee était passé au second plan.

Super-Internet votre super héros est là pour vous servir charmante demoiselle.

L'humour marchait toujours quand on voulait draguer, et au passage il n'avait remarqué aucune alliance à sa main, donc autant tenter sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérénice Baline
New Yorkais


Féminin Messages : 36
Localisation : Big Apple
Emploi/loisirs : Actrice / Prof
Humeur : Optimiste
Petit(e) ami(e) : Des gars par ci par là, rien de sérieux.
Multi-Compte : Maÿlis Heat et cie

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Jeu 9 Fév - 8:51

Patiente, Bérénice l'était mais seulement pour certaines choses. Attendre quelqu'un ça allait. Ne pas arriver à faire marcher sa box par contre... Enfin nous en avons déjà parlé, ne nous attardons pas là dessus. Tout en repensant au portrait imaginaire du réparateur – qu'elle espérait jeune – elle se mit à se tirer sur le tissu de son tee-shirt, nonchalamment. C'est là qu'elle se rendit compte que, horreur, malheur, il y avait une petite tâche sur son jean. Bon pas bien grosse mais suffisamment pour faire mauvaise impression et ce n'était pas ce que recherchait Bérénice... Vous allez me dire qu'elle était vachement superficielle... Non non, juste que même si elle savait que ce qui comptait le plus c'était ce qu'il y avait à l'intérieur, les qualités, défauts etc, l'homme restait ce qu'il était et avant tout il restait un homme, attiré en tout premier lieu par la beauté physique d'une femme. Le reste venait ensuite. Et encore, il fallait pour ça revoir le dit homme et chercher à le connaître vraiment, construire quelque chose avec lui. Bérénice elle, ne croyait plus au prince charmant depuis un bail et ce n'était pas à elle qu'il fallait tenir des discours moraux sur le sexe et l'amour. De toute façon, depuis qu'elle avait perdu l'être aimé, elle pensait pas être un jour capable d'aimer sincèrement de nouveau mais pourquoi devrait-elle se priver du plaisir que pouvaient lui donner tous ces hommes ?

Fin bref, la voilà qui était dans sa chambre en train de farfouiller sa valise pour un autre jean à mettre. Diantre déjà ? Ou plutôt pourquoi fallait-il que sur la presque demi heure d'attente il sonne pile au moment où elle était pas présentable à la seconde ? Le jean enfilé c'est en sautillant pour le faire monter qu'elle gagna la porte, appuya sur le bouton de l'interphone, réussit finalement à fermer le bouton et boucler la ceinture puis ouvrit la porte sans même jeter un coup d'oeil au judas lorsqu'il toqua.

Elle allait balancer un bonjour de pure politesse accompagné d'un 'merci d'être venu si vite' mais le jeune homme qui se trouvait en face d'elle était canon au point de lui en couper le souffle. Et ca, fallait le faire quand même. Plus beau que son ex-fiancé... Si elle avait encore cru à l'amour, ne serait-ce qu'un tout petit peu... Ca aurait pu être le coup de foudre. En tout cas de son côté. Si ça se trouve lui était marié, envisageait d'avoir des enfants etc... Elle se pinça la lèvre succinctement face à ces quelques pensées qui défilaient à la vitesse d'un éclair qui s'abat sur Terre. Quand on parle de coup de foudre... Le mot enfant tirait sur la plaie non cicatrisée de sa fausse couche. Enfin de son avortement prématuré. Comme vous voulez...

Chassant toutes ces idées là, Bérénice lui sourit. Elle avait de la chance, son humour avait réussi à faire partir la pensée néfaste rapidement. C'était rare les employés de service du genre à être d'une telle amabilité et gentillesse...

-Merci en tout cas d'être venu si rapidement. Mais tout super ne porte-il pas un masque ? Ca vous gêne pas que je connaisse votre identité ? Plaisanta-t-elle.

Elle avait ri légèrement songeant que porter un masque aurait caché une partie si ce n'est la totalité de la beauté de son visage et ça aurait été bien dommage. Enfin bref, fallait peut-être qu'elle arrête de partir au quart de tour. Enfin en tout cas, elle savait que lorsqu'il manipulerait les appareils elle pourrait zyeuter discrètement sa main gauche et confirmer qu'elle se faisait des films pour rien. Ben oui, un aussi beau gosse, ça pouvait pas ne pas être déjà casé. Déjà qu'elle avait eu infiniment de chance avec son voisin de palier... Ca pouvait pas arriver deux fois en trois jours !

-Venez, la bête est dans le salon.

Salon dont la décoration était encore fade, tout n'avait pas été déballé et il restait deux trois cartons. Elle fit un signe de la main vers son installation afin qu'il puisse vérifier que ce n'était pas elle qui était folle et que le problème venait du boîtier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nutz Reid
New Yorkais


Masculin Cancer Tigre
Messages : 163
Age : 30
Emploi/loisirs : Agent dans les télécommunication
Multi-Compte : Pénélope Reid

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Ven 10 Fév - 16:56

Avec son humour à la con, Nutz avait pensé qu'il se prendrait un bide et que cette magnifique jeune femme qui se tenait devant lui allait le regarder dans le genre « c'est quoi ta blague foireuse » ou un regarde qui dit « on a pas élever les cochons ensemble contente toi de regarder ma box » mais non pas du tout en plus d'être belle, elle avait aussi le sens de l'humour et de l'accueil. Parce que du temps ou il n'était qu'un pauvre apprenti et qu'il apprenait son métier – qui n'est pas de changer les box des clients rappelons le – certaines personne l'avait méchamment envoyé chier -. Mais c'était pas le cas aujourd'hui, et il en était plus que ravie, surtout qu'il allait passé un petit moment en compagnie d'une aussi sublime créature.

Si, mais dans ma hâte pour vous porter secours j'ai oublier mon masque, mais si vous gardez le secret je ne crains rien. Je compte sur vous fit-il avec un petit clin d’œil.

Ouais, le rôle de super héros n'était pas facile tout les jours. Des milliers de gens à sauver à travers le monde, mais Nutz avait décidé simplement aux New Yorkais, et ils avaient bien de la chance, parce qu'il était le meilleur dans sa profession de SuperInternet. Et oui, c'est dur la vie d'artiste. Enfin pas tout le temps.
Après ce petit échange amusé et amusant, Mademoiselle Baline lui montra la bête en question qui se trouvait dans le salon. Tiens encore des cartons, une décoration pas tout à fait terminé, serait-elle comme lui nouvelle dans cette belle ville de New York ??

Mes talents de super héros combiné à ceux de détectives me disent que vous venez d'emménager ici. Bienvenu au club, moi aussi je suis ici depuis pas longtemps.

Après SuperInternet, appelez le Sherlock Holmes. Et ouais, avec pas grand chose, il avait réussi à déduire qu'elle venait d'emménager ici. Après rien ne dit qu'elle habitait déjà New York, ou si elle vient d'un autre état, ou même d'un autre pays comme lui. Il lui avait dit ça l'air de rien, peut être qu'il pourrait découvrir la ville ensemble, ou simplement découvrir un lit ensemble. Oh ne faite pas semblant d'être choqué. Il était célibataire, de toute évidence elle semblait l'être – bien que l'absence d'alliance ne voulait rien dire – et puis avouons le Bérénice réveiller ses instincts naturels. Elle était sexy, mais pas vulgaire, belle mais sans en faire trop. Donc oui, il irait bien réaliser quelqu'un de ses fantasmes avec cette charmante femme.
Mais avant de pouvoir faire la conversation, il allait quand même regardé le problème de cette petite box toute mignonne. Alors, branchement bon, la réception bonne – a priori à New York il n'y avait pas vraiment de problème – faux contact bon.

J'ai trouvé le problème, il y a un faux contact à l'intérieur. Et je vous rassure tout vos branchement était correct. Je pourrais rafistoler ce petit fils, mais ça ne tiendrait que l'espace d'un an. Donc le plus simple c'est...et il sortit le trésor du sac tadammm changer tout de suite de box

Il fit donc ce pour quoi il était venu, à savoir changer cette fameuse box. Il refit tout les branchements, - oui en gentleman il n'allait pas partir en laissant tout en plan – et oh magie tout les petits voyant s'était mis au vert, c'était très bon signe. Il se permit même de prendre son téléphone et de faire sonner son portable – comme ça en même temps si elle voulait lui téléphoner elle n'aurait qu'à faire le bis – et preuve que tout fonctionné maintenant, une sonnerie se fit entendre dans la poche de son jean. Et pas n'importe qu'elle sonnerie, New Born de Muse, groupe de rock anglais qui était tout simplement excellent, sa cousine avait d'ailleurs un poster géant coller sur la porte des toilettes, pour être heureuse d'aller au toilette selon elle. Des fois on ne cherche pas à comprendre.
Il avait raccroché aussitôt et serait prêt à exécuter une danse de la victoire pour faire savoir qu'il était le meilleur, mais il s'est abstenu de le faire, et c'était contenté d'un magnifique sourire pour Bérénice.

Et voilà, maintenant vous pourrez téléphoner au bout du monde, et e-mailer au bout du mon de également. SuperInternet a encore frappé.

Maintenant qu'il pouvait se faire passer pour un super héros il ne cachait pas son plaisir, et peut être que la demoiselle en détresse allait le remercier d'une manière bien à elle. L'espoir fait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérénice Baline
New Yorkais


Féminin Messages : 36
Localisation : Big Apple
Emploi/loisirs : Actrice / Prof
Humeur : Optimiste
Petit(e) ami(e) : Des gars par ci par là, rien de sérieux.
Multi-Compte : Maÿlis Heat et cie

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Sam 11 Fév - 22:30

Bérénice ne put réprimer un sourire à sa réponse. Quel charmant réparateur, elle avait vraiment eu de la chance de tomber sur lui. Bourré d'humour et en plus il ne se contentait pas juste de faire son boulot. Il était peut-être aussi content de ne pas tomber sur une veille mémé moitié sourde et qui n'arrivait pas à lire le mode d'emploi. C'est vrai que dans ce boulot, il devait en voir des vertes et des pas mûres et souvent se déplacer pour rien... Mais là ce n'était pas le cas et si elle était l'exception, la jeune actrice était ravie de pouvoir sortir du lot.

-Ne vous inquiétez pas, votre secret est bien gardé.

A la suite de ses propos, elle haussa un sourcil. Lui aussi débarquait ?Quelle coïncidence. Au moins il pouvait comprendre ce qu'elle ressentait à se retrouver seule dans une aussi grande ville. Ah mais peut-être que lui était-il venu rejoindre de la famille... Peut-être avait-il une famille... Si ça se trouve il était loin d'être seul...

-Ca ne doit pas être facile pour faire votre boulot d'être nouveau dans la ville, c'est tellement grand et si vous devez souvent intervenir chez les gens...

Après peut-être avait-il un GPS performant ou empruntait-il un taxi ? Le métro desservait également bien le centre-ville mais après fallait pas se planter en le quittant et douchant sur la rue. Genre partir dans la direction opposée de celle qu'on est censé prendre. Même dans une plus petite ville que New-York ça lui était arrivé de toute manière... Mais bon il était arrivé jusqu'à chez elle sans encombre alors fallait croire qu'il se débrouillait et qu'il n'était pas aussi boulet qu'elle pouvait être boulette... Après s'il avait pris le taxi qui vous dépose juste devant le lieu, c'est sûr que c'est plus facile. Ou avec un GPS.

De nouveau un petit sourire apparut sur ses lèvres. Voilà qu'il était passé devant elle pour gagner le boîtier qui attendait sagement posé sur un meuble. Au passage, son regard n'avait pas pu s'empêcher de descendre le long du dos de ce fameux technicien pour finalement se poser là où vous aurez compris. Non, Bérénice n'était pas vulgaire. Quel mal y avait-il à profiter de cette chance infinie de ne pas avoir eu le stéréotype du réparateur super moche et pas commode ? La demoiselle vint se poser à côté pour le regarder examiner la box. Sur sa gauche même pour être précise là où elle aurait une vue maintenant sur... Bingo ! Pas d'alliance. Rolala mais que cette ville était magnifique ! Songea-t-elle. Elle était là depuis trois jours et avait déjà pris de bons repères, c'était le moins que l'on puisse dire. Elle ne connaissait rien de la ville vraiment pour l'instant, mais de ce côté là elle adorait déjà le lieu !

Enfin c'était surtout ces deux garçons là qu'elle adorait, les deux hommes qu'elle avait rencontré depuis son arrivée, hors de son boulot bien entendu. Oui, Nutz venait de lui donner une raison de plus pour l'adorer. Mlle n'étant pas bête, elle se doutait que ce n'était pas au hasard qu'il avait appelé sur son propre portable. D'ailleurs en y repensant ce n'était pas très professionnel tout ça... M'enfin c'est pas comme si Bérénice allait s'en plaindre hein ? Donc la seule raison pour laquelle il ait pu faire ça : il voulait que l'actrice ait son numéro. Pourquoi aurait-il voulu qu'elle ait son numéro ? Et bien ça ressemblait en tout point à du flirt, lui montrer qu'elle pouvait l'intéresser. C'était quand même beaucoup plus subtil que de lui demander son numéro hein. D'ailleurs lui-même aurait son numéro à elle en mémoire de son téléphone. A voir qui aurait à faire le premier pas. Mais sauf si elle arrivait à lui montrer que c'était réciproque ce serait sans doute à elle de le faire car pas sûr qu'il se permette d'utiliser le dit numéro sans être sûr à 100% de ne pas faire un flop.

-Merci beaucoup. Vous m'avez sauvé la vie SuperInternet, fit-elle la mine rieuse, sans vous j'aurais été dans une galère... C'est fou comme de nos jours il est impossible de se passer d'Internet...

Elle le regarda ranger le matos qu'il avait amené et attrapa son sac à main qui trainait pas loin, posé un peu sans faire attention en rentrant du boulot. Elle se doutait que même si l'équipement était garanti, le réparateur allait au moins lui facturait le déplacement tout comme elle aurait payé des frais de port si le fournisseur lui avait renvoyé un autre exemplaire via la poste.

-Combien je vous dois pour ce déplacement si rapide et efficace ?


Voilà, au milieu de tout son fouillis elle avait trouvé le petit portefeuille qui se cachait entre paquet de mouchoirs et des papiers fourrés en vrac. Elle se mordit la lèvre en songeant qu'elle aurait aimé qu'il demande un autre mode de paiement que de l'argent. Et oui ne faites pas les innocents, vous savez très bien ce dont je parle. Un sourire en coin apparut comme elle venait de trouver le moyen pour qu'il voit qu'il n'était pas n'importe quel technicien pour elle.

-A force de vadrouiller dans toute la ville pour aider les pauvres malheureux comme moi vous devez avoir besoin de vous substanter... Vous voulez boire quelque chose ? Proposa-t-elle.

Six heures approchaient, ça devait d'ailleurs sans doute être l'heure à laquelle sa  « tournée » s'achevait et puis c'était aussi une bonne heure pour prendre un apéritif, l'heure du thé était passé et puis ce n'était pas des enfants après tout... Mais s'il devait être à sa boîte à 18heures pour pointer ça allait être fichu... Enfin ce ne serait que partie remise car il aurait sûrement compris ce petit manège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nutz Reid
New Yorkais


Masculin Cancer Tigre
Messages : 163
Age : 30
Emploi/loisirs : Agent dans les télécommunication
Multi-Compte : Pénélope Reid

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Lun 13 Fév - 22:05

Ouf son identité était sauvé, elle accepter de le couvrir. Tant mieux sinon dieu sais ce qui aurait pu se passer et ce que les États Unis serait devenu sans lui pour les sauver ?? Il ne préfère pas l'imaginer, mais on aurait pas été très loin de la fin du monde, ou quelque chose qui y ressemble fortement en tout cas.

Merci, vous venez de sauver les États-Unis.

Certes il en faisait un peu trop, mais il ne fallait pas lui en vouloir, il voulait surtout faire bonne impression auprès de Miss Baline, et un certain proverbe ne disait-il pas « Femme qui rit à moitié dans son lit » ?? Dans ce cas, il avait déjà fait la moitié du chemin, et il ne restait plus qu'à conclure. Et là il ne devrait pas y avoir de problème, il était un pro de la drague.
Mais au lieu de penser à son plan d'attaque, il ferait mieux d'écouter ce qu'on lui disait. Hum elle se demandait si ce n'était pas compliqué d'intervenir chez les gens. Etant donné que c'était la première fois et qu'il avait eu la chance de tomber sur une magnifique femme, et pas sur une grand mère, ou un vieux pervers, il était plutôt content.

En fait à la base c'est pas mon métier. Logiquement je suis censé faire des appels d'offre aux grande société et après rencontré les dirigeants pour qu'ils acceptent notre offre. Aller chez les particuliers n'est pas mon domaine.

Et oui, genre il faisait du zèle au boulot. Il aimait tellement son boulot qu'il voulait faire plaisir aux techniciens en les aidant un peu. Mon cul ouais. C'est seulement qu'il se faisait trop chier dans son bureau et qu'il n'avait rien d'autre à faire qu'il était descendu à la hotline. Et il avait pris la première excuse possible pour sortir, en l'occurrence une box défectueuse.

D'ailleurs trouver la problème de la box en question n'avait pas été bien compliqué, et maintenant qu'elle était réparé tout aller pour le mieu dans le meilleur des mondes. Enfin tout était relatif quand même, ce n'était qu'une box pour se connecter à internet, mais comme le fit remarquer Bérénice en l'appelant SuperInternet, il était maintenant très difficile de se passer d'internet.

J'aurai eu mal au coeur de laisser une aussi jolie femme sans internet. Et je suis bien d'accord, surtout quand on a de la famille un peu partout dans le monde.

Pas qu'il voulait qu'on parle de lui en particulier, et puis les américains changeait d'états comme de chemise donc elle devait avoir le même problème. Lui même avait sa famille en France pour la plupart, et l'un de ses frères était à Hong Kong, donc oui il était bien ravi d'avoir internet, et surtout un Ipad pour pouvoir faire des vidéo-conférences le plus souvent possible. Donc oui il se dit qu'en plus d'être utile pour le boulot, internet l'était aussi dans la vie privée.
Mais bref, il la voyait déjà prendre son sac et son portefeuille pour le payer, mais ça ma petite dame il en était hors de question.

Non non vous ne me devez rien, c'est pas mon boulot, et surtout votre appel ma sauvée d'une longue journée sans rien faire, donc gardez votre argent.

Et pourtant il aurait pu en profiter, il aurait pu prendre cet argent, et aller au bar, peut être même offrir un verre à Jack le Barman, histoire de pas être tout seul, et de parler avec quelqu'un. Ou pourquoi pas avec sa cousine. Mais Nutz était quelqu'un d'honnète et il ne voulait pas arnaquer cette pauvre Bérénice. Et elle pouvait bien insister autant qu'elle voudrait, Nutz ne reviendrait pas sur sa décision, et quand il le voulait, il pouvait être très têtu. Ainsi les gens sont-ils fait.
En revanche, maintenant qu'elle lui proposer à boire, sa réponse allait être tout autre, en plus comment refuser quand c'est demander si gentiment ? C'était impossible, et surtout il était un homme. Il regarda sa montre pour savoir si c'était l'heure de l'apéro, ou l'heure de l'apéro !! Et O miracle ça l'était. Si tout ça n'était pas parfait.

Avec plaisir, en plus je vois que c'est l'heure de l'apéro, donc c'est parfait.

En plus comme personne ne l'attendait au boulot, qu'il n'avait aucun dossier à préparer, ni aucune réunion par besoin de repasser par la case « entreprise » et magie de la chose, il n'avait pas non plus à pointer. Si c'est pas magnifique tout ça. Et en plus il allait pouvoir passer plus de temps avec Bérénice, voire même beaucoup plus de temps, si vous voyez ce que je veux dire.
N'étant pas chez lui, il ne pouvait pas servir lui même l'apéro – c'est bien dommage parce qu'il adore ça – alors il s'installa dans le canapé. Après tout, il n'allait pas rester debout, et pour discuter – ou tout autre chose – un canapé c'était bien plus confortable.

Alors dites moi, qu'est ce qui vous amène dans cette grand ville de New York ?

Il ne disait pas ça innocemment. Parce que si elle venait pour rejoindre son petit copain, c'était fichu pour Nutz. Alors certes il pourrait quand même coucher avec elle, mais briser des couples n'a jamais été son truc. Encore une fois, il était honnête le Nutz.

La famille ? Le boulot ? Un fiancé ?

Et oui en plus de faire son curieux, il faisait son indiscret. Après tout les raisons de sa venue ne le regardait absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérénice Baline
New Yorkais


Féminin Messages : 36
Localisation : Big Apple
Emploi/loisirs : Actrice / Prof
Humeur : Optimiste
Petit(e) ami(e) : Des gars par ci par là, rien de sérieux.
Multi-Compte : Maÿlis Heat et cie

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Ven 17 Fév - 17:21

Bérénice fut complètement par la suite de la discussion. Ce n'était pas son boulot ? Il n'était pas supposé être là alors ? Ca voulait dire que... Bérénice était encore plus chanceuse que ce qu'elle croyait. Un sourire plus large encore que les précédents (oui oui c'était possible) s'étala sur ses lèvres. Et puis la suite de ce qu'il avait à dire ne pouvait que lui plaire. Une légère teinte rosée apparut sur ses joues mais ça ne se vit pas beaucoup puisqu'elle portait un petit peu de fond de teint. (Qui soit dit en passant était là pour masquer un tout petit point rouge qu'elle avait sur le front...) Bon ce n'était pas tant qu'elle était gênée qu'il lui ait dit qu'elle était jolie, même de manière indirect car ça, de par son métier, elle avait l'habitude. Mais elle ne savait pas trop pourquoi, il y avait comme une alchimie qui était en train de se tisser et elle était contente de lui plaire, que ce soit réciproque en somme.

-Oui j'ai gardé pas mal de liens au Royaume-Uni et sans Internet ça aurait été bien dur de garder contact.


Elle se doutait qu'il avait dit cela par expérience car en général ce n'était pas le premier argument que les gens mettaient en avant quant à l'utilisation d'internet. En général les gens mettaient en avant les réseaux sociaux, son utilité pratique au jour le jour. (recherche de recettes de cuisines, bonnes adresses, commandes par internet, téléchargements plus ou moins légaux... ). Enfin bref, tout ça pour dire... A croire qu'ils étaient vraiment sur la même longueur d'ondes. Parfait, c'était parfait.

Bérénice ne protesta pas, pas le moins du monde. Elle aurait pu. Bien sûr elle avait les moyens de lui compenser les frais de déplacement et autres choses par un petit pourboire. Ce n'était pas comme si à la fin du mois ça allait être juste. Et puisqu'il acceptait de prendre l'apéro avec elle ne serait-ce pas la meilleure des façons de le remercier ? Un sourire dansait sur ses lèvres et ne semblait plus les quittait. Sur ce la jeune femme passa dans la pièce d'à côté et attrapa dans l'un des placards une ou deux bouteilles qu'elle vint poser sur la table du salon. Un autre aller retour fut nécessaire pour aller chercher les verres. Dans l'autre main elle avait pris un sachet de biscuits apéritifs qu'elle versa dans un bol disposé entre les deux bouteilles.

-Qu'est-ce que vous préférez ? Demanda-t-elle en lui montrant les deux bouteilles.

Les deux bouteilles étaient à peine entamées ce qui soulignait qu'elle n'était pas là depuis longtemps... Ou alors qu'elle ne buvait pas beaucoup d'alcool. N'allez pas la prendre pour une alcolo direct hein ?! Pour sa part elle versa un fond de vodka très léger et fila chercher une bouteille de jus de fruit dans son frigo. Et non, elle n'était du genre à boire la vodka cul sec. Heureusement non ?

Une fois posée dans son canapé, verre à la main ainsi que son invité, elle s'assit en tailleur et commença à siroter la boisson.

-Et bien, un nouveau boulot. La série dans la quelle je joue désormais, se situe à New-York donc forcément...

Une gorgée de boisson après et elle dévisagea le technicien. Elle était en train de réaliser qu'elle ne connaissait même pas son nom. Flippant non ? Ben pas tant que ça vu qu'en temps normaux les réparateurs ne disaient pas leur nom. D'ailleurs pour palier ce manque il s'était fait passer pour SuperInternet. En fait, à bien y réfléchir si, il avait dû lui dire, mais au téléphone. La jeune femme se pinça la lèvre inférieure. Sur le coup elle n'avait pas cherché à retenir. Quel intérêt à ce moment là aussi...

-Et vous... ?

Du coup Bérénice avait laissé sa voix en suspens comme pour lui signaler qu'il allait falloir qu'il lui rappelle de quelle manière elle devait l'appeler. Pfff pathétique sur ce coup là, songea-t-elle s'en voulant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nutz Reid
New Yorkais


Masculin Cancer Tigre
Messages : 163
Age : 30
Emploi/loisirs : Agent dans les télécommunication
Multi-Compte : Pénélope Reid

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Lun 27 Fév - 8:07

Ainsi, elle avait vécu en Grande Bretagne. Elle n'était pas si loin de la France, ça faisait toujours plaisir de rencontrer des gens qui viennent d'Europe. Certes c'est pas totalement la France, mais quand même ça se rapproche et c'est plaisant.

Comme je vous comprend. En tout cas, maintenant votre problème est résolu

Ben oui, finalement lui aussi était dans la même situation. Si il n'avait pas internet, il ne pourrait certainement pas appeler en vidéoconférence ses parents, et ses frères tout les jours. Peut être que tout les jours pour vous c'est beaucoup, mais croyez moi, quand on vivant à des milliers de kilomètre, on en a vraiment besoin, et puis de temps en temps il les emmène en balade dans New York avec lui. Personne ne le regarde bizarrement puisque tout le sent fout, tout le monde a ses petits problème.

En l'occurrence, tout se passait très bien chez Bérénice puisqu'il avait gentiment mais fermement refusé qu'elle le paye, mais elle lui proposait l'apéro donc c'était encore mieux. Il était même gagnant au change.
Il s'était installé dans le canapé, et miss Baline était parti chercher les bouteilles, en même temps qu'elle se servait une légère vodka - Péné suis son exemple - elle attendait de savoir ce que lui aussi aller boire. Le choix n'était pas bien compliqué.

Je vais prendre la même chose que vous, mais pas trop de jus, ça rend malade.

Ouh le copiteur, il venait tout juste de piquer la réplique de sa cousine, tout ça pour faire rire une jeune femme !! T'as raison Nutz profite si ça marche. Mais toujours est-il que c'est vraiment le jus d'orange qui rend malade. Cependant si on veut éviter la gueule de bois un lendemain de soirée il suffit de boire un verre d'eau entre chaque verre d'alcool. Mais de nos jours, qui respecte ça ?? Il se contentait d'une bouteille sur sa table de chevet c'était déjà pas mal.
Une fois son verre servi, il avait tout naturellement cherché à en savoir plus sur la vie de Bérénice.

Oh vous êtes actrice ?? Vous avez joué dans beaucoup de film ou série ?? Excusez moi si je ne vous ai pas reconnue.

Oups la gaffe, si ça se trouve, c'est une actrice mondialement connue, et lui boulet qu'il était il ne l'avait pas reconnue. Peut être que ça l'avait vexée. Ou peut être pas finalement, sinon elle lui aurait pas proposer l'apéro. Mais du coup Nutz l'a regarda plus attentivement pour savoir si une idée lumineuse allez lui venir, mais non rien. Il n'avait vraiment aucune idée des films ou séries dans lesquels elle aurait pu jouer. Pourtant une physique comme le sien ça ne s'oublie pas.
Bref ce n'était pas le plus important quand même, peut être qu'elle n'aimait pas qu'on la reconnaisse, peut être qu'elle était heureuse qu'on respecte sa vie privée. Étant donné qu'il ne l'avait pas reconnu, elle pouvait être sure qu'il ne jouerait pas les fans hystérique.

Nicolas, moi c'est Nicolas, mais vous pouvez m'appelez Nutz

Personne ne voulait l'appelez Nutz, pourtant c'était son nom de baptême, mais depuis toujours dans la famille on l'appelle comme ça, tout ses potes ont également pris cette habitude, et pour dire vrai qu'on l'appelle Nicolas lui faisait vraiment bizarre.
Bien sur en rendez vous professionnel c'était tout autre chose, vu qu'il était Monsieur Reid, et ses collègues l'appelez toujours Nicolas, mais c'était pas plus mal. On ne mélange pas boulot et privée.

Je suis également venu pour le boulot et pour rejoindre ma cousine aussi

Dire qu'il était venu pour le boulot n'était pas vraiment un mensonge, il avait eu une promotion et bizarrement pour l'obtenir il avait du partir à New York. Sur ce coup, son ancien chef avait géré, et surtout avait su tirer les bonnes ficelles. Et pour ce qui était de sa cousine, oui c'était elle la principale raison, il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose.

C'est dur d'être loin des siens, mais à deux c'est plus marrant

Et qu'est ce qu'ils pouvaient se marrer ensemble, des vrais gamins, mais chutt ça personne n'est encore au courant. C'est un secret, top secret, qui pourrait mettre en péril le monde entier si il était découvert.

Donc avec votre boulot vous ne devez pas vous ennuyer. Jouer la comédie doit être vraiment sympa

Il n'y connaissait rien, alors il ne risquait rien non plus à demander. Et puis au moins ça entretenait la conversation, parce qu'il fallait avouer, Nutz n'avait pas vraiment envie que ce moment se termine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...    Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvel Internet et encore plus de problèmes techniques...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problèmes d'iPod
» Vos problèmes techniques vécus et autres anecdotes de pannes
» [MODERATION] Recensement des problèmes techniques
» Coucou Bluewin TV
» Problèmes techniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSI-NY RPG :: Les Habitations :: Immeuble Roosevelt :: Bérénice Baline-
Sauter vers: