CSI-NY RPG

Forum de role play game francophone - CSI:NY
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sean McCoy
New Yorkais


Masculin Taureau Coq
Messages : 397
Age : 35
Localisation : N.Y.
Emploi/loisirs : Proprio de 3 bars et chanteur à mes heures perdues
Petit(e) ami(e) : Nada
Multi-Compte : J.T. Hellstrom

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Mer 14 Sep - 11:48

En cette fraiche soirée où on se croirait déjà en hiver alors que pas du tout, l’automne n’est pas encore finit mais la fraicheur était déjà au rendez vous. L’un des bars de Sean McCoy était encore ouvert. Il avait fermé les autres pour laisser ses employés passer du temps avec leur famille respective. Il ne restait donc que le Wild Child qui accueillait encore les clients pour boire un verre et s’amuser. Encore deux ou trois jours à rester ouvert, histoire de finir la semaine et ensuite, Sean fermera aussi ce bar. Pour prendre un peu de repos, quelques congés lui fera le plus grand bien. Les gens sous plutôt en famille, femme et enfants pour certains, parents et frères et sœurs pour d’autres. C’était le cas pour la petite bande, Mikele allait retourner en Italie pour retrouver ses proches, Merwan allait, quand à lui, partir pour Shanghai pour assister aux noces de son cousin. Puis pour Solal, il était resté très discret sur sa destination de voyage. Et Maeva, personne ne savait ce qu‘elle avait prévu de faire durant ses congés. Quand à Sean … vous pensez qu’il allait rejoindre les personnes qui l’ont mis au monde. Et bien pas du tout … pour lui, ses parents étaient morts et depuis bien longtemps. Depuis le jour où il avais quitté le nid familial, le jeune homme avait coupé tout liens avec ces personnes. Il ne voulait plus jamais entendre parler d’eux. Il pourrait très bien se taper un peu l’incruste chez ses potes mais il ne préférait pas. C’est mieux d’avoir quand même un peu d’intimité de temps en temps. Lui et sa petite troupe se voyaient tout les jours et parfois 24h/24 donc quand on a la possibilité de s’isoler un peu pour réfléchir par exemple, on en profite un peu. Enfin, tout cela pour dire que Sean restera avec sa petite Isis, sa douce et câline chatte … ou bien avec une personne qu’il rencontrera ou retrouvera peut être d’ici la, on ne sait jamais ce que l’avenir peut nous réserver.

Où était-il actuellement ? Dans son bureau, au téléphone avec l’agent d’un chanteur bien que l’heure était peut être un peu tardive pour cela mais bon. Il essayait de temps en temps d’inviter des artistes pour une ou deux soirées. Cela mettait une bonne ambiance et certains fans pouvait ainsi voir et approcher leurs idoles. Il était donc en train de négocier mais il semblerait que l’artiste n’était pas très emballé par l’idée de McCoy … mais bon, après tout ça ne coute rien d’essayer. Le jeune homme était au moins fixé.
Après ce petit coup de fil, Sean quitta donc son bureau pour prêter main forte au comptoir. Comme il y avait un peu de monde, ça se bousculait un peu. Il enchaina aussitôt en préparant quelques cocktails. Faire les choses correctement et rapidement … tels étaient les maitres mots de Sean. Les clients ne sont pas toujours patients et donc il fallait la plupart du temps se dépêcher à préparer les boissons, quelles soit alcoolisés ou non.

Un petit moment après, alors que la queue au comptoir s’était bien calmé. Notre jeune barman remarqua qu’il n’y avait personne sur la scène … il fallait un peu de musique. N’ayant pas encore installé de jukebox, il fallait qu’une personne monte sur la scène. Il balaya la salle du regard et personne à l’horizon ne semblait vouloir y aller. Il serait peut être temps que Sean entame sa chanson de la soirée. Il n’en jouait qu’une seule chaque soir, parfois deux mais ce n’était pas très fréquent. Une chanson entrainante serait la bienvenue pensa-t-il et il avait déjà sa petite idée. Quelques petits mots à l‘oreille de chacun de ses amis et employés et tout le monde sembla emballé par son idée, c‘était donc parfait. McCoy monta sur la scène et s‘approcha du micro pour s‘adresser brièvement à la foule présente dans la grande salle.


Comme vous le savez pour la plupart d’entre vous, chaque soir je vous offre une petite chanson … mais je ne serais pas seul ce soir. J’espère que vous avez tous une consommation car le comptoir va être inoccupé durant quelques minutes.
Et … je vous remercie une nouvelle fois d’être parmi nous ce soir.


Ajouta-t-il avec un sourire, il était quand même fier de ce bar qu’il avait remit sur pied en le rachetant à Mickaela Tonio, ce n’était pas gagné au début mais il avait réussi tout en gardant la déco et l’ambiance western, c’était un sujet à exploiter s’était-il dit la première fois qu’il avait mis les pieds ici et il n’avait pas eu tort, la preuve. Le Wild West était désormais l’un des bars les plus fréquenté à New-York et Sean s’était fait un nom. Les habitués des bars surtout le connaissait bien sans oublier ses concurrents, les autres bars …

Ah la petite bande se retrouva au grand complet sur la scène et ce fut Solal qui se retrouva derrière le micro, McCoy et son meilleur pote Mikele se demandaient néanmoins si le public, en quelques sortes, allait apprécier la chanson.



http://youtu.be/BRvFc_ml8xY


La musique était l’une de ses passions. Il n’en ferait pas son job ou du moins pas pour le moment … La gestion de ses trois bars lui convenait très bien et McCoy n’était pas prêt d’échanger sa place. Certains étaient fou d’automobiles, de motos en tout genre … et bien pour Sean c’était la musique. Du moment qu’il avait sa guitare avec lui, tout allait bien. On remarquait parfaitement qu’il prenait un grand plaisir sur la scène, et une fois qu’il était lancé, il avait du mal à s’arrêter, Sean était déchainé, il s’amusait comme un gamin et c’était l’essentiel.

Une fois la petite chanson terminée, ils remercièrent touts ensemble les personnes présentes avant de descendre de la scène afin de retourner à leurs occupations avant ce petit intermède. Ils avaient assez attirés l’attention sur eux pour la soirée, maintenant Sean allait se mettre à l’ombre en quelques sortes … il allait sortir dans la petite ruelle derrière pour se faire griller une clope prenant au passage le paquet de Merwan qui dépasser de ses poches. McCoy s’était un peu calmé sur la drogue, il en prenait toujours un peu mais en doses infiniment petites. S’il essayait d’arrêter, c’était principalement pour ses potes … puisqu‘il n‘avait personne dans sa vie, si ce n‘est sa petite chatte, Isis.

La température extérieur avait quand même bien baissé, la journée on a du mal à tenir à cause d’une chaleur accablante et la nuit, on aurait presque envie de se mettre une veste ou un gilet sur le dos, les jours sont quand même bizarre quand on y réfléchit … du coup, notre jeune barman mis sa veste sur le dos et uniquement pour aller s‘en griller une. La porte donnant sur la ruelle n’était pas du tout camouflé il faut dire, tout le monde pouvait y passer ou voir qui sortait de ce côté. Une fois dehors, il sortit une clope et l’alluma afin d’en prendre quelques bouffées. Maintenant que Sean se calmait sur les substances illicites, il s’était mis à la cigarette. Disons que c’était déjà mieux que la coc’. L’ homme fut sortit de ses rêveries quand il vit la porte en fer s’ouvrit juste à côté de lui, par reflexe et aussi par curiosité, il ne pouvait s’empêcher de regarder de qui il s’agissait. Mikele ? Bien qu’il lui arrivait de fumer de temps en temps, ce n’était pas vraiment son truc la cigarette à lui. Qui cela pouvait bien être ? Mickaela peut être, qui sait.

En tout cas qu’est-ce qu’il aimerait la revoir, ne serait-ce qu’une fois … Histoire d’avoir un peu de nouvelle et de savoir comment elle se porte, elle et ce cher petit bonhomme d’Enzo. Il se souvient encore, comme si c’était la veille, du jour où il l’avait vu pour la première fois quand il l’avait rejoint ici même justement pour lui faire une proposition afin de lui racheter. Au final, même s’il n’était pas la meilleure offre, il était le seul à avoir l’intention de garder la déco, l’ambiance western et s’était justement de que voulait la demoiselle à ce moment là. Il se souvient encore quand il avait bien bafouiller quand elle s’était drôlement rapproché de lui, il n’arrivait plus à trouver ses mots. La scène devait être comique en y repensant. Puis du moment où elle ne se sentait pas très bien et qu’il appris à ce moment là qu’elle était enceinte justement. Depuis ce jour un lien venait de se tisser entre eux, et plus la grossesse de Mickaela avançait, plus Sean était à ses côtés pour l’aider en cas de besoin. Quand le petit bonhomme d’Enzo fut nait, allez savoir pourquoi mais Sean s’était un peu improvisé comme papa pour ce petit. C’était venu un peu naturellement et Mickaela semblait contente donc bon. McCoy s’était vraiment attaché à Micky et Enzo,, bien plus qu’on ne l’aurait imaginé. Mais un beau jour, le père biologique d’Enzo arriva, enfin revenait de sa tournée mondiale. Et oui il s’agissait bel et bien d’Enrique Eras, chanteur espagnol plus que connu. Mickaela ne savait donc plus trop quoi faire. Quel homme choisir entre les deux … elle appréciait bien Sean mais son amour de toujours était l’espagnol, et de plus, ce dernier était le véritable père de l’enfant. Au final, la question ne se posait plus, elle avait décider de retourner dans les bras du chanteur. Que pouvait dire Sean ? Rien du tout. Oui il aimait Mickaela mais il n’avait aucun lien avec le bonhomme ou quoi que ce soit. Il n’avait pas son mot à dire après tout.

La dernière fois qu’il avait vu Micky, c’était justement quand elle lui avait dit qu’elle allait rejoindre Enrique, ce chanteur. Sean ne voulait pas vraiment la voir partir mais c’était comme ça. Du coup, il l’avait juste serré dans ses bras en lui souhaitant plein de bonheur et pris aussi pour la dernier fois Enzo dans ses bras. Petit bout de chou dont il s’était occupé durant prés de trois mois. Oui, ce petit bonhomme allait lui manquer c’était certain. Et c’est d’ailleurs toujours le cas. Qu’est-ce qu’il aimerait les revoir tout les deux. Mais il ignorait totalement si Micky était toujours à New York ou si elle était partit ailleurs avec Enrique. Il devrait peut etre lui passer un coup de fil un jour quand même non ?

La suite au prochain épisode …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://csi-la.forumactif.org/
Ewan Joy
New Yorkais


Masculin Vierge Cochon
Messages : 50
Age : 21
Localisation : dans la rue
Emploi/loisirs : école / voler
Humeur : espiègle
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : marwan Loréno / Owen Boyd / Robin Geoffries

MessageSujet: Re: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Lun 9 Jan - 20:59

[ je m'incruste j'ai vu que tu étais seule au monde ^^]

Il faisait frais, et une fois de plus Ewan s'était enfuis de son foyer. Cela n'avait pas été compliquer, il avait fait des noeux avec ses draps, avait remplit son sac à dos de toutes sortes de choses à grignoter, d'une lampe torche, de quelques billets enfermer dans un bocal, de quelques fringues, et pour finir d'une cargaison de piles. Pourquoi ? Et bah tout simplement pour son MP3. Car oui ce gamin était incapable de vivre sans musique. Bref, attendant que tout le monde ne s'occupe plus de lui, il jeta sa corde en tissus et passa par la fenêtre. Il sauta et se mit à courir le plus vite qu'il put dans les rues de New York. Son rêve de retrouver son père et de le faire s'enfuir de cette prison où il avait été mit de manière injuste selon lui, le rendait malade. Il faut savoir que Ewan à faillit mourir sous les coups de son père et le gamin ne se souvenant pas, croit que son père est toujours ce héros qui l'a sauver des mains de sa mère qui ne l'aimait pas, hors ce n'était pas le cas. Et d'ailleurs en parlant de sa mère, elle n'est plus de ce monde depuis un bon moment mais l'adolescent ne le sait pas.

Vêtue d'un bagguis déchiré, délavé et totalement foutue qui lui arrive juste au dessus des fesses et laisse dépasser le haut de son boxer, un t-shirt à manche longue de base ball, rouge et noir, et une chemise à carreau style texane rouge, il avait l'air vraiment pommé. Surtout que la température se mettait à chuter. Si il ne trouvait pas un abri il finirait gelé dans une ruelle. Il avançait drôlement vite, ayant un peu la trouille qu'on le retrouve. En même temps, un gosse de 16 ans dans les rues c'est pas très courant surtout à cette heure-ci. Le môme, finit par entrer dans une ruelle...Il s'y installe pour se manger une friandise. Mais des types louches s'approchent de lui. Ewan ne perd pas son sang froid, ou son inconscience. Il sort son couteau et menace les types. L'un des mecs lui donne une bonne droite, lui ouvrant la lèvres et lui pique le peu de billet que le môme à dans sa poche arrière, mais Ewan ne s'avouant pas vaincue, donne un coup de pied dans la mâchoire du type et donne un coup de couteau dans la cuisse d'un autre, il récupère ses affaires et de met à courir. Saignant de la bouche et le couteau à la main. Il détale aussi vite qu'il peut, les hommes derrière lui. On aurait put croire que la course ne durait pas longtemps, que le gamin se ferrait vite rattraper et qu'il finirait à la morgue dans le pire des cas...mais non. Ewan était rusé et rapide. Il finit par arriver devant un bar, il cavala dans la salle et toujours en courant, il se prit les pieds dans une chaise et tomba sur une femme qui renversa son verre. Et voilà comment énerver des gens dans une salle, surtout que le gosse ne s'excuse pas et ne cherche même pas à savoir si il a blesser quelqu'un avec son canif. D'ailleurs il le ramasse, vu qu'il était tomber dans la collision, et le range immédiatement. Les gens cherchent du regard les parents, mais ne les trouve pas, évidemment. Il finit par se planquer dans les toilettes. Il sait que des gens vont chercher à le retrouver, mais honnêtement il préférait vraiment que ce soit les gars du bar et non les trois brutes, vu que l'un d'eux ne peut plus courir, en faite, non, Ewan préférait ne pas se faire chopper. Cassant un des carreaux de la fenêtre des toilettes après avoir fermer à clef et coincer la serrure avec un chewing gum, il arrive à se faufiler et atterrit dans un brouha déconcertant dans la ruelle. Se cognant l'épaule sur le sol, il gémit. Puis il entend du bruit, il ramasse son sac et se redresse en sortant une chose qu'il avait dans son sac, mais qu'il gardait secrètement...Un révolver.

Il se mit à le pointer vers cette personne qui s'apprêtait à venir lui parler. Le regard noir et apeuré, il ne comptait pas baisser son arme comme ça. Il ne savait pas qui était cette silhouette, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas les hommes de tout à l'heure, où alors il n'en restait qu'un et donc Ewan avait une chance de rester en vie...ou pas. Le gamin recula et se cogna dans le mur. Il laissa tomber son sac au sol et braqua l'arme devant lui en se servant de ses deux mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean McCoy
New Yorkais


Masculin Taureau Coq
Messages : 397
Age : 35
Localisation : N.Y.
Emploi/loisirs : Proprio de 3 bars et chanteur à mes heures perdues
Petit(e) ami(e) : Nada
Multi-Compte : J.T. Hellstrom

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Dim 15 Jan - 20:39

Finalement Sean ne saurait pas qui avait ouvert la porte, la personne en question était sûrement reparti dans la salle à en croire les cris d'exclamation des clients. Il se passait quelques choses mais ce n'était pas pour autant que McCoy allait mettre fin à sa pause cigarette. Après tout, Mikele et Solal étaient à l'intérieur donc ils mettront fin au grabuge rapidement se disait-il. Justement en parlant de clope, il venait de la finir mais il décida de rester encore un peu de la ruelle malgré le froid. À force d'être continuellement dans un brouhaha général, on apprécie volontiers un peu de calme. Il ferma donc les yeux et écouta avec attention ce doux silence qui régnait, il n'y avait rien de mieux ... son esprit se mit à divaguer un peu et quelques images lui vinrent, Mickaëla et Enzo dans un premier temps, décidément ce soir il ne pensait qu'à eux. À croire que son intuition lui disait qu'il allait se passer quelques choses. Sean allait appeler la jeune femme le lendemain, c'était décidé.
Puis ce n'était plus la belle italienne mais Maeva qui occupa son esprit un moment. Sean la voyait, un petit regard entre eux avant qu'elle se mette à s'éloigner. À cette pensée il sortit rapidement de ses rêveries et regarda dans le vide. Est un rêve ou bien la réalité . McCoy se disait que non, ce n'était pas possible, pas maintenant. Sa relation avec Maeva était pourtant belle mais ... un il y a bien un mais ... Depuis quelque temps, il la trouvait ... distante. Elle refusait ses rendez-vous prétextant qu'elle avait des soucis familiaux. Le jeune homme voulait l'aider mais elle insistait pour qu'il ne s'en mêle pas. Au début, il la croyait mais depuis peu, Sean commençait à douter. Même s'ils étaient proches, elle évitait son regard comme si elle avait peur que McCoy découvre quelques choses.

Sean était toujours ailleurs quand on le sortit de ses rêveries, sans qu'il comprenne vraiment comment ou pourquoi, il se retrouva face à un jeune garçon qui le tenait en joue avec une arme à feu. Le barman avait déjà vécu un moment comme celui-ci et il avait même failli y passer. Cela faisait certes plusieurs mois mais il s'en souvenait comme ci c'était hier. Il était figé, complètement tétanisé face à ce jeune garçon et surtout face à cette arme pointait sur lui. Il avait l'impression de revivre ce qui s'était passé dans ce bar juste avant que le coup de feu parte, à sa vie qui défilait devant ses yeux et aussi étonnant que cela puisse parraitre, ce fut une image de ses parents qui se stoppa devant lui. Pourquoi eux ? pourquoi ces deux personnes et pas d'autres ? une question parmi tant d'autres à cet instant précis et auxquels il n'aurait pas de réponse. Après un moment, Sean finit enfin par retrouver ses esprits mais fixait toujours cette arme puis il finit enfin à lever les yeux vers le jeune homme. Sean voulut parler, lui dire quelques choses mais il avait beau ouvrir la bouche ... aucun son ne déniait sortir ce n'est qu'après une bonne et longue minute qu'il réussit à prononcer quelques mots.


Baisse ton arme ... s'il-te-plait, baisse la ... je ne ferais rien

C'est pas comme ça que le jeune garçon va être convaincu mais bon, on verra ce que vous direz quand vous serez vous-même du mauvais côté d'une arme

Je ... je sais pas ce que t'as mais t'as rien à craindre de moi

Une fois que tout ça sera terminé, il va falloir que Sean pense sérieusement à en parler. Jusqu'à présent il avait toujours gardé ce qui s'était passé pour lui. Il n'en avait jamais parlé à Mikele ni même à Maeva. Le peu de personnes qui savaient ce qui s'était passé il y a quelques mois, c'était la flic qu'il avait aidé donc il ne se souvenait plus le nom d'ailleurs il ne l'avait pas recroisé depuis son au final, le nom lui avait échappé. Il y avait aussi une jeune demoiselle qu'il avait croisée par hasard à Central Park, sa blessure s'était remise à saigner et il lui explique la situation alors qu'elle n'avait pas demandé ... et il y avait aussi son pote infirmier qui lui avait fait quelques soins. Mais mise à part ces trois personnes ... Personne ne savait que Sean avait était bléssé. Et là, s'il venait aussi à se retrouver avec une balle dans la peau, il ne sait pas s'il arriverait à tout garder pour lui. Surement pas et son pote Mikele serait le premier à se rendre compte quelques choses ne va pas. Il ne lâcherait pas Sean tant que ce dernier ne lui aurait pas craché le morceau. Donc dans tous les cas, il finira par en parler ... à moins qu'il y laisse la vie si le jeune garçon lui tire dessus et ne loupe pas son coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://csi-la.forumactif.org/
Ewan Joy
New Yorkais


Masculin Vierge Cochon
Messages : 50
Age : 21
Localisation : dans la rue
Emploi/loisirs : école / voler
Humeur : espiègle
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : marwan Loréno / Owen Boyd / Robin Geoffries

MessageSujet: Re: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Dim 15 Jan - 21:19

Ewan était paniquer, le souffle court, il avait sortie son arme. Il l'avait piquer à un type quelques jours plutôt. Il espérait ne jamais s'en servir car il avait peur de tuer quelqu'un. Mais voilà, là il était bien la position qu'il craignait plus que tout. Fallait dire qu'il avait pas le choix avec les types qui le poursuivaient. D'ailleurs ils le poursuivaient pourquoi ? Parce qu'il leur avait mit la pâté et qu'il n'avait que 16 ans ? Et bah si c'était que pour ça ils auraient put rester où ils étaient. Bref, le gamin fixait la personne devant lui. La lèvre en sang et un bleu se dessinant sur joue juvénile, il ne baissait pas le regard pour autant. Le cas ne bougeait pas, il semblait tout aussi terrifier que Ewan. L'adolescent, grimaça un peu et regarda l'homme. Au bout d'une dizaine de minute, il fit :

"Tu bosses là ?"

Oui c'était une question vraiment étrange mais que voulez vous, il voulait savoir qui était le type, car ça se pouvait que le mec soit un envoyer des autres et qui veulent le piéger. Ewan se mit à trembler, car le froid était en train de le geler sur place. Ses yeux clignaient pas mal, mais il fit comme si rien était. Il réfléchit, sa seule solution pour survivre ce soir, c'était de se prendre une chambre d'hôtel. Il connaissait les prix par coeur, 18 $ pour une nuit dans le moins cher qui se trouvait pas très loin, à environ une demi heure à pied, et si il comptait de quoi manger il en avait bien pour 25$. Alors pour ne pas à devoir payer tout ça tout seul, il regarda le gars et le fixant d'un air menaçant et arrogant il fit :

"Vide tes poches mec ! "

Le voyant faire il le fit reculer et s'avança pour prendre ce qu'il pouvait, il laissa les objets de valeurs, et ne récupéra que 25 $, laissant le reste des billets. Il les enfourna dans sa poche et du revers de la main il essuya le sang qui coulait. Puis il tendit le bras gauche pour prendre son sac qui était au sol, mais il fit une grosse erreur. Son épaule craqua et il gémit en s'écroulant au sol, lâchant l'arme des mains. Il se prit l'épaule de son autre main et retint les larmes qui menacèrent de couler. Il s'était bel et bien tuer son épaule. Fallait dire que passer par une fenêtre aussi étroite et atterrir sur le sol ça n'aidait pas à garder une épaule intacte. Il se recula pour se coller au mur, mais dès qu'il bougeait il gémissait de douleur, refusant de laisser les hurlements de douleurs qui l'envahissait sortir. Soudain, il entendit au loin la voix des types qui le poursuivait juste avant. Il tendit son bras droit vers son arme à feu mais n'arriva pas à la prendre, il fit au mec en face de lui :

"Ils vont me tuer...aide moi...je t'en pris...ils vont me tuer..."

Il avait vraiment peur. Et mal aussi, mais la peur prenait le dessus sur sa souffrance, car il savait que si les mecs le tuait, il souffrirait d'avantage avant de se faire descendre. Car ces mecs avaient l'air de vrais sadiques. Il se redressa difficilement et ramassa son sac de sa main valide et se cacha derrière le mec. Les gars passèrent dans la ruelle devant eux et ne les captèrent pas. Heureusement, Ewan s'avança vers la porte du bar et entra dans un bouquant déconcertant. Il regarda le mec et fit :

"Je voulais pas te descendre...mais je voulais pas mourir non plus....haaa....tu as une pharmacie dans le coin ?"

Oui après lui avoir piquer 25 $ Ewan comptait lui prendre des médicaments, mais vu l'état dans lequel il était pas sur qu'il tienne longtemps. Epuisé, blesser et effrayé sa seule chance de rester en vie était de rester dans ce bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean McCoy
New Yorkais


Masculin Taureau Coq
Messages : 397
Age : 35
Localisation : N.Y.
Emploi/loisirs : Proprio de 3 bars et chanteur à mes heures perdues
Petit(e) ami(e) : Nada
Multi-Compte : J.T. Hellstrom

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Lun 20 Fév - 13:10

Sean fixait toujours l’arme, il n’arrivait pas à en détacher son regard. Le temps semblait être mis sur pause, aucuns des deux hommes ne bougeaient. Ils ne réagissaient pas et ces longues minutes paraissaient être une éternité pour le jeune barman. Il voulait à tout prix faire disparaitre cette image de ses parents de sa tête, mais il n’y arrivait pas comme si cette image voulait signifier quelques choses mais quoi ? Ce gosse finit enfin par parler et Sean mit un bref instant avant de lui répondre, le temps de bien comprendre la situation quand même.

C’est mon bar oui

C’est tout ce qu’il arriva à prononcer et il s’empressa de vider ses poches. C'est fou ce qu’on peut-être convainquant quand on a une arme dans les mains. Habituellement, Sean n’aurait rien fait de tout cela et aurait bien fait comprendre à ce gamin de se barrer mais là, entre eux, il y avait cette arme à feu. Et elle le tétanisait plus qu’autre chose. McCoy sortit tout ce qu’il avait dans ses poches, c’est-à-dire son portable, son paquet de clopes avec le briquet, sa bague décapsuleur et environ 50$. Puis il se recula … autant faire ce que ce gamin lui disait et tout se passera peut-être bien, c’est du moins que ce Sean espérait.

Notre barman l’observait tendit que cet adolescent prenait ce qui l’intéressait, il ne prit que quelques dollars apparemment. S’il n’avait besoin de que ça, il aurait pu lui demander simplement. Pas besoin de son arme est tout, enfin bon … Puis ce gamin se mit à gémir de douleur, il venait de lâcher ce qu’il avait dans la main pour se tenir l’épaule. D’un coup, Sean se sentait mieux et il laissa échapper un petit soupir de soulagement, il n’avait plus rien de pointer sur lui et il en était soulagé. Ce môme avait apparemment atrocement mal, c’est ça aussi de passer par une fenêtre des WC. Justement, il faudrait que McCoy aille y jeter un coup d'œil pour voir les travaux qu’il aura à faire. Tendis que Sean réfléchissait à ce qu’il allait faire, on pouvait entendre des personnes parler à l’autre bout de la ruelle. Ces voix semblaient paniquer ce gamin qui tentait avec difficultés de récupérer son arme mais en vain. Sean ne pouvait pas le laisser comme ça souffrant le martyre. Il l’aida donc à récupérer son arme et le planqua juste à tant.


Bouge pas … je peux rivaliser contre un mais pas quatre

Au moment où ces hommes passaient devant eux, la tension était belle et bien là. Sean se contentait de finir sa clope et les ignorait du mieux qu’il pouvait. Une fois qu’ils étaient partis, l’adolescent entra dans un vacarme pas possible. Il ne pourrait pas essayer de se faire un peu discret quelques minutes, ce serait trop lui demander non ?
Et après lui avoir prix de l’argent, fallait qu’il lui prenne de quoi se soigner. Ce n'est pas possible ces jeunes, toujours en train de voler ou presque.


Ouais, je dois avoir quelques choses pour toi, suis-moi. Et je vais regarder à ton épaule aussi

A vu d’œil, Sean dirait qu’elle est seulement déboité mais après ce n’était pas vraiment son domaine. Il n’était pas médecin loin de là. Le barman accompagna donc ce gamin jusqu’à son bureau où il le fit assoir sur le canapé. Tout en se dirigeant vers une armoire où il rangeait tout ce qui était médicament et trousse de soins, il s’adressa à ce bonhomme.

J’espère bien que t’avais pas l’intention de me descendre. La prochaine fois, demande simplement quand tu veux quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://csi-la.forumactif.org/
Ewan Joy
New Yorkais


Masculin Vierge Cochon
Messages : 50
Age : 21
Localisation : dans la rue
Emploi/loisirs : école / voler
Humeur : espiègle
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : marwan Loréno / Owen Boyd / Robin Geoffries

MessageSujet: Re: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Ven 9 Mar - 14:21

Une fois entrer dans le bar Ewan se sentait de plus en plus fatigué. C'était pas simple la vie d'un fugueur. Il avait vraiment décider de partir. Il ne voulait plus rester dans cette ville, ou alors, il irait rejoindre son père en prison. Bon ok ce ne serait pas simple, il devrait faire un truc vraiment grave, mais il ne s'en sentait pas réellement capable. Comme là, il avait menacer un homme, mais il n'aurait jamais put le tuer, c'était contre ses principes. L'homme décida de l'aider et lui proposa de regarder son épaule. Ewan était en sueur, il fit non de la tête et lui dit se collant au mur :

"Tu regarderas rien du tout !"

Il ne voulait pas qu'on regarde son corps, il était très complexe par ça, il n'était qu'un enfant, qu'un adolescent, pas très costaud, pas très fort, et pas très ''beau'' selon lui. Il avait peur du regard des autres, c'était surement la cause de tous ce gâchis qu'il faisait. Mais vu qu'il avait mal il ne pouvait pas vraiment refuser l'aide. Il finit par dire :

"Ok...mais juste l'épaule, hein...si tu vas plus bas je te massacre !"

Il posa son sac et difficilement il retira son haut. Il plaqua son bras droit contre son torse et se sentait pas super à l'aise, son regard, effrayer ce coup-ci était braquer sur l'homme. Il avait peur. De tout et de rien. Il était affamé aussi et cela s'entendait à son ventre qui gargouillait sans cesse. Il était bouillant également et ça c'était surtout dit à cette monté de tension qu'il avait fait d'un coup, comme si son coeur allait lâcher. Il avait grand besoin de se reposer. Il finit par aller s'asseoir sur le canapé gardant toujours sa méfiance et il déclara à l'homme qu'il ne voulait pas le descendre. Ewan le regarda et lui fit les yeux persans et remplit de larme :

"Vous m'auriez aider peut être ? Faite pas le gentil pour moi, je sais que vous allez appeler les flics dès que j'aurais le dos tourner...vous êtes comme tout les autres."

Tout le monde voulait l'aider mais lui il voulait son père, et c'était la seule personne qui comptait pour lui bien que cet homme n'était pas un père mais un monstre et ça Ewan n'arrivait pas à le voir. Ou du moins il ne le voyait pas encore. Par la suite, l'homme le toucha pour le soigner, Ewan cria de douleur lorsqu'il porta la main à son épaule. Elle avait bien casser durant la chute. Les larmes ne restèrent plus dans ses yeux et se mirent à rouler sur ses joues rougit par la souffrance et la peur. Il allait devoir aller à l'hôpital et expliquer ce qui c'était passer, ensuite, il devrait dire où était sa famille d'accueil et tout le tralala. Bref cela l'énervait d'avance. Il fit :

"Donnez moi un truc contre la douleur !! J'ai trop mal !"

Bon la politesse c'était pas ce que Ewan avait apprit en premier, mais là il avait sacrément mal et il ne souhaitait pas aller à l'hôpital, pas encore. Il se tordait de douleur et la fièvre dut à l'organisme qui tendait de prendre le dessus sur l'os cassé commençait à monter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]   Aujourd'hui à 22:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Western ou rock ... ou rien du tout [Ewan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chanson: Circulez y a rien avoir tout va bien en RDC
» Conte de rien du tout
» Les expressions locales
» Probleme lors d'un appel, pas de son, rien du tout...
» Une chtite silique de rien du tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSI-NY RPG :: Lieux généraux :: Restauration & Hôtellerie :: Bars / Cafés :: Lunatic-
Sauter vers: