CSI-NY RPG

Forum de role play game francophone - CSI:NY
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marwan Loréno
CSI Member


Masculin Vierge Cheval
Messages : 289
Age : 26
Localisation : Dans le CSI
Emploi/loisirs : CSI // musique
Humeur : rêveur
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : Owen Boyd / Ewan Joy

MessageSujet: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Ven 16 Mar - 14:00

Et voilà, enfin Marwan avait reprit le boulot. Pour le moment personne ne savait pourquoi il avait été autant absent. En tout presque un mois. Mais c'était pas la peine de lui demander, il répondait juste qu'il était tomber gravement malade et que maintenant ça allait. C'était un peu idiot comme excuse car étant des scientifiques pour la plus part de ses collègues, personne ne le croirait mais il s'en moquait c'était pas son but. Enfin bon, ce matin là il avait fumer une clope en se disant que c'était la dernière. Puis il avait enfiler une chemise par dessus un marcel blanc. Il ne l'avait pas attacher, et avait enfiler un jean délaver mais correcte. Des converses blanches aux pieds et une veste en jean par dessus sa chemise. Pas coiffer comme souvent, les cheveux mi long avec une frange qui lui retombait devant les yeux par moment. Il mit ensuite sa plaque à la ceinture de son jean et mit également son flingue à la même ceinture. Il prit ensuite les clefs de sa moto et se dirigea vers le garage. Après l'avoir sortie, il grimpa sur son engin et fila.

Il mit environ une bonne demi heure pour arriver à son boulot, les heures de pointes c'étaient pas terrible pour circuler tranquillement dans les rues de New York. Marwan repensait à tellement de chose que cela le rendait limite malade. Il devait pourtant rester concentrer. Pour sa reprise on lui avait demander de venir tôt, pour régler des papiers administratifs, logique vus son absence. Lorsqu'il arriva au parking, il gara la moto et retira son casque, il monta les marches lentement mais surement. A chaque marches, il tentait de se convaincre que c'était une bonne chose, une bonne idée. Quelque chose de logique d'aller travailler. Il se dit qu'il avait juste à dire qu'il avait été malade et que tout allait bien maintenant. Bien que ce ne soit pas vrai. Arriver enfin au bonne étage, il alla donc vers le bureau de Mac et étrangement personne n'était là. En regardant de plus prêt aucun flic de l'équipe de Mac n'était là. Donc ils devaient être sur une affaire. Il alla donc vers son bureau, et se mit à écrire les papiers et à les remplir très proprement en omettant de mettre les détails de cette agression qu'il l'avait empêcher de venir travailler durant un moins. Déjà l'écrire était dure, alors le détailler c'était pas la peine d'essayer. Il reçut un coup de téléphone. Sursautant, il finit par répondre. C'était pour une affaire dans le Queens, dans le métro. Un homme avait été retrouver mort et nu. C'était surtout le dernier mot qui l'avait fait blêmir...Pourquoi ça tombait sur lui ? Bonne question. Il finit par dire qu'il arrivait. Il raccrocha, rangea les papiers dans un tiroir fermer à clef, et prenant sa mallette, ainsi que les clefs de son véhicule de fonction, il fila à l'adresse qu'on lui avait indiquer.

Arriver là-bas tout se bouscula dans sa tête. Il revoyait l'hôtel, les flics, Maÿlis, Jack, les Miller...Tout semblait tellement proches, alors que cela remontait à un mois déjà. Il secoua un peu la tête et sortie au ralentie de la voiture. Il referma la portière et s'avança sans dire un mot. Il montra sa plaque a l'agent qui gardait le cordon jaune et noir de la police et passa en dessous. Sur place il vit le corps de l'homme il resta sur le coup prostré, incapable de faire quoi que se soit. Il se revoyait, ou plutôt il s'imaginait à la place de ce type. C'était comme si le visage vieillit et amocher de l'homme blanc était celui de Marwan. Un visage, jeune, un peu trop surement pour être flic, de beaux yeux bleus et des cheveux aussi sombre que le plumage d'un corbeau. Mais non, la victime était blonde, les yeux marron et une bonne cinquantaine d'année, donc largement différent de Marwan. Le jeune homme souffla un peu et commença à inspecter le corps, mais plus il observait et plus il paniquait. Ses mains tremblaient et sa respiration était en train de s'emballer. Il avait la sensation que tout le monde le regardait. Soudain, un flic arriva, c'était un certain Don Flack, Marwan avait entendue parler de lui à cause de l'équipe de Mac, mais il n'avait encore jamais bosser avec lui. En même temps, de nouveau flics de la scientifique, étaient avec lui, c'était du renfort, mais sur ce coup-là, se serait à eux de faire l'analyse. Marwan se redressa et fit aux deux hommes qui accompagnaient le policier :

"Je vous le laisse, je ne peux pas rester."

Il ramassa sa mallette et tenta de partir le plus vite possible, il bouscula sans le vouloir Flack et ne s'excusa pas, ne voulant pas rouvrir la bouche, car il savait qu'un cri d'effroi en sortirait, et surtout il ne voulait pas qu'on lui serre la main ou qu'on le touche. Il se réfugia dans les toilettes du métro. Il se passa de l'eau sur le visage, rien à faire sa vision était toujours aussi sanglante, il se revoyait le visage endolorit par la douleur et la lèvres ouverte, le regard égaré et l'air droguis. La porte s'ouvrit et il fit un bon, on pouvait voir la peur sur son visage, pourtant il n'y avait pas de raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Sam 17 Mar - 16:34

Cadavre dans le métro, Don était de service et dans le coin, il se gare non loin de la bouche de métro et il descends les escaliers. Il est toujours habillé en noir et toujours l'air morose par dessus tout il est fatigué, il dort très peu et mal ce depuis trois ans. Il salue ses hommes, regarde si tout est fait dans les règles, reçoit les doléances du responsable des transports de la ville, réponds qu'il y a un cadavre sur la voie et les hommes du CSI comme les siens prendront le temps que ça prendra. Il arrive sur la scène, l'homme est nu.

** Oublie le suicide quoi que, on ne sait jamais si la victime n'était exhibitionniste**

Son enquêteur commence à faire son compte rendu. Il voit un jeune homme s'avancer, pâle comme la mort, il a vu une fois au QG du CSI, un jeune technicien dont Danny, son meilleur ami ne tarit pas d'éloges sur lui mais son état et inquiétant. Don voit tout de suite que quelque chose ne va pas, lui même il est passé par là lorsque sa coéquipière est décédée quasiment dans ses bras, les médecins ont tenté de la réanimer ou ont fait semblant, ce sont succédés des mois de calvaire pire que sa convalescence lors de l'explosion où il a faillit mourir. Tétanie, il voit le jeune collègue pâlir encore plus et retourner dans l'autre sens, le bousculant au passage comme si il avait le diable à ses trousses.

- John rappelle le CSI est dit leur qu'il nous faut un technicien dans les plus bref délai, celui de permanence a eu un malaise et je te confie la scène. Je vais voir ce qu'il se passe.

- OK chef !


Don va dans les toilettes, il ouvre la porte, il voit que le jeune homme sursauter, il voit dans ses yeux la peur, la douleur, le traumatisme, des symptomes qu'il reconnait très bien sur des victimes d'agressions.

** Mon dieu non pas d'agression sexuelle**

- Bonjour je m'appelle Donald Flack junior mais mes amis m'appellent Don ou Flack si vous préférez, je suis enquêteur et on s'est vu lors de la réunion de débriefing, vous n'allez pas vraiment bien.

Il esquisse un geste en sa direction, le jeune homme sursaute et se recule, il voit de la terreur brute. Celle qu'il voit dans les yeux des victimes de viol. Il a la certitude que le jeune homme a été agressé sexuellement.

- Le plus dur lorsqu'on subit un traumatisme, c'est d'en parler mais c'est vital, vous ne pouvez pas rester terrer toute votre vie et je sais de quoi je parle, parlez-en, je vous en prie, vous n'êtes pas seul, il y a Mac Taylor votre chef il a perdu sa femme lors des événements du 11 septembre et puis moi, parlez moi, vous êtes d'une pâleur, si vous ne respirez pas je pourrais vous confondre avec les patients de Sid. Il y a des groupes de paroles. Oh Seigneur vous croyez que je vous jugerais, bien sur que non quoiqu'on vous ait fait, je ne vous jugerais pas. Sortons de ses toilettes je vous offre un café, il en a un au coin de la rue, j'ai fais appellé le QG et j'ai dit que vous aviez eu un malaise, c'est Ok ? Allez Marwan venez avec moi, je vous raconterais ma vie si vous ne voulez pas m'en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marwan Loréno
CSI Member


Masculin Vierge Cheval
Messages : 289
Age : 26
Localisation : Dans le CSI
Emploi/loisirs : CSI // musique
Humeur : rêveur
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : Owen Boyd / Ewan Joy

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Dim 18 Mar - 7:03

Dans les WC Marwan ne se sentait pas forcément à l'aise. Il savait que ce retour au travail était délicat et surtout laborieux. Comment oser dire le contraire. Il n'avait même pas été capable de regarder le corps, il serait incapable de dire si il était brun ou blond, si il avait les yeux ouverts ou non et quel était la couleur de ses yeux. Le jeune homme n'avait pas put s'empêcher de faire un transfert. Il se sentait tellement prêt pourtant, il savait qu'il pouvait reprendre le travail, mais finalement peut être avait-il était bien trop rapide, bien trop vite. Il avait dut franchir des étapes trop rapidement et se croire plus fort qu'il ne l'était. En se passant de l'eau sur le visage, il se trempa les avants de ses manches et le col de sa chemise et de son t-shirt. Le regard perdue et reprenant peu a peu de la couleur il put enfin se regarder dans le miroir. Il n'avait pas tourner la page et comment pourrait-il le faire ? Mettez vous à sa place, son enfance avait été gâcher, le début de sa vie également...Il se sentait soudainement incapable de tout reprendre en main. Pourtant ses doutes, il devait les chasser, penser à autre chose mais la seule chose qui lui venait à l'esprit pour l'instant c'était de se mettre dans un troue de souris et de ne plus jamais en sortir. Cela ne devait pas être de l'avis du policier qui entra dans les WC. Marwan fit un bon et recula. Le regard totalement perdue et effrayer. Voyant que c'était Don Flack, il tenta de faire passer ça pour un mal de ventre, ou une maladie, en se passant une main sur le front, et en s'exclamant :

"J'ai juste mal à la tête, ça va passer."

Ou pas. Et puis le flic était pas dupe, la preuve, il lui sortie un speech et Marwan crut qu'il allait le tuer, ou s'enfuir, encore. Il ne se rendait pas compte de ce qu'il était en train de dire. Le jeune homme avait toujours tout fait pour cacher ce secret et là, un gars sortie de nul part, débarque avec des paroles vrais, comme si il pouvait lire dans les pensées. Sur le coup, Marwan avait de nouveau blêmit. Il sentit son coeur louper un battement et son souffle devenait saccadé et rapide. L'homme ne lui avait pas dit qu'il savait ce qui était arriver à Marwan, mais le jeune flic le sentait. Il était pas flic pour rien non plus. Il se sentit soudainement idiot. Bien sur, tout les membres de l'équipe de Mac avait subit un traumatisme, il aurait dut leur en parler. Mais en même temps il avait toucher un point sensible, le fait de parler du jugement des autres, Marwan comprit que sa peur, la plus intense en ce moment même, c'était celle-ci. Il ne voulait pas qu'on le juge, qu'on tente de le comprendre, qu'on se justifie vis à vie de lui. Ce qu'il avait fait, il serait capable de le refaire si c'était pour sauver les gens qui comptent le plus pour lui. Il fit donc en se calmant un peu :

"...D'accord...je-je dirais pas non pour un café...Mais...je préférais un coin plus...discret qu'un café. Enfin, si...si vous êtes d'accord."

Le manque de confiance en lui était revenue au galop, incapable d'affirmer ce qu'il pensait ou ce qu'il souhaitait dire, le jeune homme se retrouva seul et sans vraiment de défense, mais que risquait-il ? L'homme en fasse de lui lui avait donner son identité, qu'il connaissait déjà, lui avait parler et semblait vraiment apte à tout entendre. Peut être que oui ça lui ferrait du bien de raconter son histoire pour une fois...Mais par où commencer ? L'enfance ? Directement au soir où il était seul avec Ashlee et que pour la protéger il a accepter de faire un pacte ? Un pacte stupide et totalement irrationnelle, mais un pacte tout de même ? Il n'en savait rien, mais il songea qu'il aura tout le temps d'y réfléchir sur le chemin pour aller discuter tranquillement. Ils prirent donc un café au coin de la rue et ensuite ils trouvèrent un petit parc tranquille et vide à cette heure-ci. Marwan s'asseya sur le banc et voûta son dos pour poser ses avant bras sur ses cuisses. Il regardait droit devant lui, dans une sorte de mélancolie maladive. Il ne savait pas par où commencer. Il était totalement perdue. Il fit donc pour combler le silence qu'il avait imposer :

"Je-je sais pas par où commencer...Tout est encore brouiller dans ma tête, pourtant ça fait un moment maintenant...enfin je crois...C'était pas facile d'accepter de revenir au boulot...le regard des autres, les questions, j'avais peur de leur jugement...mais en faite ce qui me fait peur, c'est de retomber sur mes pires cauchemars...comme là..."

Il marqua une pause et se rappela comment Jack et Maÿlis l'avait trouver. Nu, avec la femme Miller tout prêt de lui, son père adoptif était debout et riait bien, il avait réussit à détruire le petit flic qu'était devenue son jouet. Marwan ne cherchait même pas à se défendre, ou à se débattre, cette phase là avait été détruite par les coups de ceinture qui avaient eut raison de lui. Le jeune homme fit ensuite en fermant les yeux et en sentant les larmes lui monter aux yeux, mais sans pleurer il arriva à parler :

"Il y a environ un mois, des gens que je pensais ne jamais revoir, son venue là où je joue le vendredi soir. C'est un bar, et ceux qui travaillent là-bas sont mes amis. J'étais avec l'une d'elle...Et..."Il marqua une pause n'arrivant pas à avouer la suite, mais il devait se faire violence, une fois encore." Et ils sont venus. Ils ont parler de dette. Et ils ont menacer mon amie...Si je ne faisais pas ce qu'ils voulaient, ils s'en prendraient à elle...J'ai eus la peur de ma vie...alors j'ai dis oui...J'ai accepter de passer deux soirs avec eux...je savais ce qui se passerait, je savais que je ne me relèverais pas...je savais que je serais détruit mais je ne pouvais pas les laisser faire..."

Sa voix devint plus tremblante, plus hésitante. Il ne pouvait pas parler sans se souvenir des coups, aussi bien des coups de ceinture, que des coups de reins. Il revoyait les scènes dans sa tête, leur paroles, il sentait même de nouveau leur odeur noséhabonde. Il ne regardait pas Flack, ne voulant pas affronter son regard. Mais il devait parler. Il fit donc :

"Les Miller sont ma famille d'accueil....Enfant j'ai subis leurs sévices sans jamais rien dire. Mais là, je voulais faire quelque chose, mais j'en étais incapable. Ils s'en prendraient à mes amies et je savais que ça faisait mal, alors j'ai fais ce pacte. Deux soirs avec eux, à faire ce qu'ils veulent et ensuite ils sortent de ma vie....Mais le dernier soir j'ai était suivit par un ami et une flic. Ils m'ont sauver la vie...Les Miller voulaient me tuer...et dans l'état que j'étais j'aurais pas dit non...Je sais pas si je pourrais me remettre un jour de ces...de ces..."

Il buttait sur le mot n'arrivant pas à le dire. C'était pourtant la première étape, si il ne disait pas ce qu'il avait vécue jamais il ne pourrait aller mieux. Mais tout le monde sait que ce n'est pas simple tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Dim 18 Mar - 19:43

Don écoute attentivement Marwan, le jeune homme évite son regard, il est peiné car c'est Marwan la victime, il ne doit pas se sentir coupable, il est peiné mais aussi en révolte et en colère, toujours concernant des pédophiles, il essaie de dominer la dernière émotion, Marwan n'a pas besoin de voir un flic en colère, c'est d'écoute et un espace de non jugement dont il a besoin l'émotion le submerge lorsqu'il se rend compte qu'il a le même âge de Nat son petit frère. A la fin du récit du jeune homme il prends une goulée d'air pour ne pas effrayer le jeune homme. Il ne peut pas s'empêcher de lâcher.

- J’espère que cette flic ne les a pas loupés ses salopards ! Désolé ça m'a échappé, mon coté Irlandais sans doute, Marwan il faut que tu me regardes dans les yeux, tu as fait un grand pas en me racontant ton histoire mais il faut que je te dise que c'est toi la victime, tu dois pas baissé les yeux et avoir honte c'est à eux d'avoir honte et de baisser les yeux. Ils vont payer et le prix cher. Ils ont abusé de jeunes enfants c'est le crime le plus abject et le châtiment sera à la hauteur. Ils vont avoir la double peine, ses salopards vont le payer, pénalement d'abord et ensuite de prédateurs, ils vont devenir les jouets des autres détenus, je connais des gardiens de Rickers et surtout le gardien chef, dés que les prisonniers sauront que se sont des pédophiles, ça va être leur fête et les gardiens regarderont de l'autre coté, il faut t'accrocher à ça. Ils ... vont ... payer.

Don s'est mis à le tutoyer sans s'en rendre compte, il se fait violence pour ne pas prendre la main de Marwan, vu sa répulsion pour les contacts physiques les plus innocents.

- En m'en parlant, tu t'es mis sous ma protection. Je ferais tout pour que tu te sentes en sécurité.

Il se rappelle de la phrase qu'il disait à Nat lorsque enfant son petit frère faisait des cauchemars et croyait qu'il y avait des monstres sous son lit. Il murmure.

- Ne t'en fait pas frangin, je te protège.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marwan Loréno
CSI Member


Masculin Vierge Cheval
Messages : 289
Age : 26
Localisation : Dans le CSI
Emploi/loisirs : CSI // musique
Humeur : rêveur
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : Owen Boyd / Ewan Joy

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Dim 18 Mar - 20:40

Marwan tremblait mais tentait de ne pas le montrer, le visage de Miller, fier et assurant était apparut sous ses yeux. Même en prison ces gens allaient continuer de le torturer, ils avaient réussit à tellement anéantir son esprit que même éveiller il en faisait des cauchemars. Marwan crut qu'il allait exploser lorsqu'il entendit Don parler de pédophilie et que les gardiens de prisons tourneraient les yeux lorsque eux se ferront abusé. Ce n'était pas ce qu'il souhaitait. Il avait espérait qu'ils meurent mais au contraire en prison leur haine avait grandit et ça avait été encore plus douloureux par la suite. Le jeune flic fit donc :

"Sa n'a rien changer !! Ils ont été en prison pendant neuf ans et ça n'a rien fait. Ils ont été ravie de devenir des jouets et vous savez quoi ?...Lorsqu'ils sont sortie pour un soit disant vice de procédure, c'est moi qui suis redevenue leur jouet !! J'ai payer le prix fort. Je ne peux plus rien faire maintenant, dès que...dès que je me regarde dans une glace j'ai envie de vomir !"

Marwan souffla un bon coup, voyant sa main gauche trembler énormément, il sentit son coeur battre à deux cent à l'heure. Comme si son coeur allait éclater. Sa lui faisait mal de parler de tout ça, mais il devait se confier, et maintenant qu'il avait commencer il ne pouvait pas s'arrêter là. Il se passa les mains sur le visage s'adossant au dos du banc, il fit en remuant encore et toujours :

"Désolé, j'ai pas à m'énerver après vous...J'ai été complètement con d'accepter de les revoir lorsqu'ils sont revenue dans ma vie...j'avais tout ce que je voulais, des amis, un boulot que j'aimais, une vie quoi...Mais voilà j'ai fais ce pacte stupide et j'avais tellement peur que j'ai tout suivit à la lettre...Ils m'ont...ils..."

il marqua une nouvelle pause sentant qu'il n'arriverait pas à parler sans prendre un bon souffle et une bonne respiration, puis lorsque ce fut le cas, il redressa son regard vers Don, car cet homme lui avait dit juste avant qu'il ne devait pas baisser les yeux. Il leva donc ses yeux bleus clair vers lui et fit :

"Ils m'ont fait découvrir ce que les taulards leurs avaient subir pendant que les gardiens tournaient les yeux...Pédophile ou non, personne ne mérite ça, même eux...car lorsqu'ils sortent ils le font subir aux plus faibles."

Il se tut ensuite, et écouta la suite de ce que Don Flack lui dit. Il lui fit comprendre que maintenant il allait le prendre sous son aile et l'aider à aller mieux. Est-ce qu'il pourrait parler à Mac des problème de Marwan et qu'il pourrait tenter de le faire muter dans les laboratoires sans que personne ne sachent pourquoi ? Car évidemment déjà que d'admettre que l'ont a été violé deux fois par des gens étant adulte alors qu'on aurait put se défendre c'était pas facile, alors l'avouer à tout un service c'était encore moins simple. Le jeune flic regarda Don et lui dit :

"Merci de m'avoir écouter...c'est vrai que ça fait du bien d'en parler...bien que je me sente pas mieux pour autant...mon corps tremble de partout et j'ai la sensation que je vais taper un malaise, mais à part ça je crois que...je crois que ça va...enfin je veux dire que je vous fait...confiance."

Il avait bien réussit à dire son dernier mot et c'était pas si simple pour lui, il faisait rarement confiance au gens. Et là en une demi heure il lui avait raconter son terrible secret. Il ne savait plus trop quoi penser de tout ça, est-ce que ça voulait dire qu'il était libérer d'un poids ? Il n'en avait pas la sensation. Puis Don murmura un truc et Marwan crut entendre un mot qui signifiait frère dans un langage familier. Le jeune homme fit :

"Pardon...mais nous ne sommes pas frère ? "

Il savait qu'il avait un demi frère dans la police mais il n'en savait pas plus, et encore il ne savait pas si c'était vrai, on lui avait dit ça aux services d'adoptions, mais à l'époque, c'était ce qui avait été retrouver dans une lettre sur le corps de sa mère, comme quoi le père de son fils avait un autre fils plus vieux que Marwan. Enfin une sale histoire et pour le moment Marwan s'en moquait...Jack remplissait très bien cette tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Dim 18 Mar - 21:32

Don écoute Marwan déverser sa colère.

** Bonne chose, il atteint la phase 2 : la colère. **

- Ne t'excuse pas, c'est normal d'être en colère et ce n'était pas dirigé contre moi. Une chose, on se tutoie au CSI, en me vouvoyant j'ai l'impression d'être mon père, pitié pas de vous ni de monsieur. Malgré ce qu'ils t'ont fait subir tu as gardé ton humanité, c'est bien. Tu en as parlé Marwan, c'est un début, tu n'es pas con, tu as tout fait pour protéger tes amis, ce que tu as fait pour leur protection est honorable, je te l'ai dit, tu es la victime, pas le coupable. Pour ton corps, j'ai connu ça enfin toujours j'ai toujours eu des problèmes pour me mettre torse nu, ma cicatrice à l'abdomen me répugnait, la moindre détonation, un tuyau d'échappement mal réglé un orage c'est la terreur. Toute l'équipe était à la traque d'un cinglé qui faisait sauter des immeubles, Mac et moi on est entré dans un immeuble pour vérifier que tout le monde a été évacuer, la bombe a explosé, je me suis retrouvé inconscient un étage en dessous, quasiment éviscérer, je me suis réveillé, inutile de te dire la douleur que j'ai ressenti dans mon malheur Mac qui était un ancien marines et il a servit au Liban savait ce qu'il fallait faire, non seulement il m'a sauvé la vie mais il a été là, vérifiant que je ne sombrais pas dans la dépression, me bottant les fesses si je faiblissais pendant ma rééducation, il m'a pris par la peau des fesses voir un psy de sa connaissance, c'est un spécialiste des syndromes post-traumatique, pour toi c'est la prochaine étape.

Il sourit lorsque il s'insurge.

- Bien sur que tu es mon frère pas au sens génétique du terme mais tu es flic, tu es mon frère d'arme, comme on a 35 000 frères à New York, on ne fait pas un métier facile alors en cas de coup dur on se serre les coudes, on appelle ça le Mur Bleu. Dis-toi qu'il y a au moins deux flics à New York qu'ils veulent la peau de ses enfoirés. Bienvenu dans ma famille Marwan. Une dernière chose je ne suis pas le mieux placé pour te le dire, je vais sans doute te mettre en colère et j'espère qu'une jeune fille te le démontera comme ma coéquipière me l'a démontré pour ma cicatrice, ton corps comme ma cicatrice ne sont pas hideux et crois moi sur parole, tu n'es pas à vomir.

Instinctivement il lui serre sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marwan Loréno
CSI Member


Masculin Vierge Cheval
Messages : 289
Age : 26
Localisation : Dans le CSI
Emploi/loisirs : CSI // musique
Humeur : rêveur
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : Owen Boyd / Ewan Joy

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Lun 19 Mar - 10:34

Don expliqua à Marwan que c'était exactement de cette manière qu'il devait réagir, en s'énervant et en parler aux gens. Du moins à certaines personnes. Marwan ne comprenait pas. Il devait en parler à qui ? La seule personne à qui il voulait réellement en parler c'était Ashlee et il était incapable d'aligner deux mots. La c'était de la colère qu'il avait ressentit et c'était pour ça qu'il en avait parler. Don avait été une sorte de psychologue. L'homme d'ailleurs lui expliqua que lui aussi avait détester son corps durant un moment à cause d'une blessure grave. Marwan serra les dents, il détestait son corps depuis son enfance, depuis qu'il avait 8 ans et que ces attouchements sur sa personne avait commencer. Il répugnait son corps, il le considérait comme responsable de tout ça. Il avait été la cause de tout ça. Un petit corps parfait, bien proportionné, des yeux bleus attendrissant et envoûtant. Le jeune homme ne parlait plus mais son regard en disait long. Lorsque Don lui expliqua ensuite que tout les flics de la villes étaient comme une famille, le jeune homme fut surprit. Alors depuis son enfance il recherchait une famille et il venait d'en trouver une ? C'était assez déroutant lorsqu'on se dit qu'il avait abandonner l'idée d'avoir une famille un jour. Don lui dit ensuite qu'il faisait partie de sa famille. Marwan sourit et lorsque l'homme lui dit ensuite qu'il trouvait pas qu'il soit à vomir, Marwan plissa les yeux, non il devait arrêter d'avoir peur. Sentant la main du flic, il frémit et se cambra un peu, puis il fit :

"Désolé...je...je supporte plus qu'on me touche...mais ça va passer...c'est ce que dit Jack, enfin il dit pas ça exactement mais en gros c'est ça."

Il sourit car Jack malgré sa bisexualité, était le seul en qui Marwan avait toujours eut confiance, même lorsque les Miller avaient tenter de le faire douter, il savait que jamais Jack ne lui ferrait du mal. Et c'était certain, pourtant Marwan lui avait déjà deux grosse droite lors de leur entraînement et jamais Jack ne s'était énerver ou n'avait répliquer. Le jeune homme sourit ensuite et fit à Don :

"Cette flic dont je t'ai parler tout à l'heure...c'est grâce à Jack si elle est venue pour m'aider. C'est lui le héros de l'histoire et il continue de l'être. Il est comme ma seule famille, pourtant on a rien en commun, il est buté, excentrique, chiant...mais il est aussi protecteur et agit comme un grand frère. J'ai jamais eus autant confiance en un homme qu'en lui. Pourtant il est bisexuel...je devrais surement voir un psy moi, je joue avec le feu."

Bien évidemment il avait dit ça pour rire, ce n'était pas ce qu'il voulait, voir un psy non mais fallait pas déconner non plus. Déjà le dire à un flic sur un banc dans la rue c'était pas simple, alors a un ou une inconnue qui ne ferrait que hocher la tête, non merci ! Le jeune homme sourit ensuite et reprit petit à petit une respiration calme et douce. Puis il sortit à Don en se marrant :

"Toi aussi t'es pas mal dans ton genre..."

Bon si il arrivait à plaisanter sur le sujet se serait déjà pas trop mal quand dite vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Lun 26 Mar - 13:50

Hey ! tu as raison je suis pas mal dans mon genre. C'est l'étape suivante qui va être la plus compliquée, reprendre une vie « normale ».

Don mime les guillemets.

- Il le faut à tout prix si tu ne veux pas qu'ils gagnent. Eux ils sont entre quatre murs et ils vont le rester longtemps, toi tu es libre, tu as le choix, te laisser bouffer par eux ou continuer à en parler autour de toi, à tes amis pour commencer, tu as fait le plus dur crois-moi, maintenant tu dois te reconstruire, te refaire une vie, avancer. On est fait de nos expériences bonnes ou mauvaises mais on est des êtres humains contrairement à eux, nous sommes doués d'une conscience, on sait faire la part du bien et du mal, c'est ce qui fait que nous faisons parties de l'humanité. Tu voudras enfouir tes démons au plus profond mais parfois là où tu t'y attendras le moins, ils reviendront te hanter, dans tes cauchemars pour commencer , tu auras l'impression de les voir à chaque coin de rues, ce sera dur mais au fur et à mesure tu mettras un pas devant l'autre, tu rencontras quelqu'un, tu fondras peut être ou peut être pas une famille mais c'est toi qui l'aura décidé pas des pédophiles ou des enfoirés. Ta vie, tu la décides toi et personnes d'autres , tu prendras de bonnes décisions, des mauvaises, c'est notre lot à tous.

Don voudrais dire plus de choses le réconforter et l'aider mais il est à bout de souffle comme si il avait courut, pour l'instant c'est tout ce qu'il peut dire, le reste se fera avec le temps, ses amis et lui ne le laisseront pas sombrer, certes Don est jeune mais il a son expérience que beaucoup de vétérans lui envie mais il a toujours su compter sur ses amis et sa famille. Il frissonne, il a ressert son manteau.

- Je crois qu'un bon café se ne sera pas du superflu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marwan Loréno
CSI Member


Masculin Vierge Cheval
Messages : 289
Age : 26
Localisation : Dans le CSI
Emploi/loisirs : CSI // musique
Humeur : rêveur
Petit(e) ami(e) : /
Multi-Compte : Owen Boyd / Ewan Joy

MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Mar 27 Mar - 7:44

Vivre sa vie, faire ses propres choix, oui c'était surement ce qui arriverait de mieux à Marwan, mais comment faire tout ça alors qu'on a jamais fait une seule de ces choses ? Il se disait que rien que le faite d'avoir agit pour protéger ses amis c'était déjà un choix et là il se rendait compte que malheureusement, la méthode dont il avait choisit n'était surement pas la meilleur, mais peut importe, les Miller étaient sous les barreaux, Ashlee était en sécurité et Jack aussi. Bien que pour Jack, Marwan ne doutait pas du faite que Jack savait se défendre tout seul. D'ailleurs en parlant de lui, Marwan comprit un truc, Jack était bien plus important pour lui que n'importe quel homme de son entourage. C'est vrai, regardez prenez Ted le mec du premier étage dans l'immeuble, Marwan le voyait tout les matins, et pourtant il lui faisait tout aussi peur, alors que Jack étant bien plus costaud et bien plus entreprenant, non, lui ne faisait pas peur à Marwan, c'était étrange. Le jeune homme fit un petit hochement de tête positif et fit à Don :

"Ouais, tu dois avoir raison...Prendre ma vie en main va être la chose la plus difficile que je n'ai jamais dut faire. Avant j'attendais que les jours passent et c'était tout ce que je faisais, maintenant je dois faire plus...Et je me dis que je suis pas sur d'y arriver...Enfin, y'a qu'en essayant que je saurais. Merci en tout cas, mais y'a un truc sur le lequel je ne suis pas d'accord...Je veux pas parler de tout ça, pas à tout le monde. Pour le moment y'a que toi et Jack qui savait tout, si quelqu'un l'apprend je te massacre ! Je sais que Jack ne parlera pas aux flics, il les aime pas, je suis l'exception bien entendue ! Mais je rigole pas, si tu en parles à qui que se soit, je te tue !!"

C'était pas des paroles en l'air. Mettez vous à sa place, vous apprécierez que les collègues, qui vous prennent déjà pour un gamin à cause de votre âge et de votre avance extraordinaire, se retrouve à être au courant de ce qui vous est arriver ? Vos viols ? Le fait que vous ayez faillit mourir ? Non Marwan ne voulait même pas y penser. Il détestait parler de tout ça, il avait fait confiance à cet inconnue, et espérait que cela serve à quelque chose. En se relevant, Marwan fit à Don :

"Je vais aller demander à Mac si je ne peux pas être affecter sur une autre affaire, ou être placer dans les laboratoires, je crois que ce genre d'enquête c'est plus pour moi...Bien que je ne pense pas que cet homme ait été violé, il n'y avait aucun marque en tout cas. Je crois qu'il a juste été dépouillé entièrement...pour la raison de sa mort je ne suis pas légiste."

Malgré le fait qu'il avait quitter la scène de crime rapidement et qu'il n'avait pas examiner le corps entièrement il était capable de savoir si cet homme avait été violé ou non, il avait eut le temps de photographié dans sa tête le corps de l'homme et le revoyant, non il savait qu'il n'y avait aucune marque qu'on pouvait assimilé à une agression sexuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )   Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coup de main ne serait pas de refus (PV Don )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit coup de main ?
» BESOIN D'UN COUP DE MAIN
» Coup de main pour sens de rotation/expulsion ventilo!
» Débutant cherche ame charitable pour un coup de main !
» Besoin d'un coup de main pour trouver une durite de pony

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSI-NY RPG :: Lieux généraux :: Avenues :: Metro-
Sauter vers: