CSI-NY RPG

Forum de role play game francophone - CSI:NY
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 You can't hurry love [Don]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Slowny
New Yorkais


Féminin Scorpion Dragon
Messages : 165
Age : 28
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Fleuriste
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Kevin Morgan / Ashlee Nelson

MessageSujet: You can't hurry love [Don]   Sam 3 Mar - 13:12

You can't hurry love



Don Flack - Megan Slowny


Depuis le temps, Megan n'avait pas perdu de son énergie ! Et encore heureux avec ce qu'elle avait traversé ses derniers mois. Premièrement : à se découvrir une demi-sœur par le biais d'un braquage dans la boutique où elle travaillait... puis se retrouver victime d'un second braquage dans une station service dans laquelle elle était venue pour de l'essence et là où elle avait failli passer sa vie... Le caissier, se voulant se la jouer superhéros, avait voulu prendre le-dessus avec un couteau mais ce fut Megan qui se le reçut quand le braqueur s'en servit comme  « bouclier humain ». Même si ça faisait déjà du temps que ça s'était passé, on ne pouvait pas dire que la jeune femme avait oublié ses images... Elle y pensait moins désormais mais au moins, ça n'empêchait pas qu'elle en rêvait la nuit.

Elle se disait qu'heureusement que David – le petit ami de Maÿlis, sa demi-soeur - était là, en même temps. Tout aussi étrange soit-il, Megan semblait bien plus proche que David que Maÿlis. Non, ne voyez pas là-dedans qu'elle était attirée ou qu'elle comptait à piquer le copain de sa soeur mais c'était Megan tout craché. Bizarre soit-il, elle s'était toujours sentie aussi proche des mecs que les filles, en général... Elle préférait largement passer une soirée pizza et jeux vidéos qu'une après-midi shopping, si ce n'était peu dire... Et elle était toujours accompagnée de ses deux acolytes depuis le lycée : Vince et Wesley mais ces derniers temps, elle n'avait pas le temps de les voir, bref...

La période de Noël était passée ainsi que le jour de l'an … Megan avait eu pas mal de boulot car oui, étant fleuriste, on travaillait même les jours de fête et il n'y avait pas vraiment beaucoup de pause que ça … Maintenant qu'on était au mois de janvier et que c'était un peu plus calme... C'était la prochaine fête qu'il fallait préparer et c'était bien sûr – tadam – la Saint-Valentin. La fête des amoureux et ce n'était pas vraiment ce qui enchantait spécialement la jeune Megan pour l'instant.. Pour elle, ce n'était que commerciale. Evidement. Et elle n'avait pas vraiment de copain... Enfin, déjà rien que l'idée que Vince, son meilleur ami, ait des sentiments à son égard... ca la refroidissait. Pourquoi ? Parce qu'elle ne ressentait pas la même chose ? Et qu'elle ne voyait qu'un ami en lui ? Oui, ça la tuait et elle espérait fortement que ça s'arrangera … et qu'elle ne le perdrait pas pour ça. Ca serait bien trop dur... Ouais, on pouvait dire que les amours, c'était bel et bien compliqué dans la vie de Megan... Elle n'avait jamais vraiment eu de chance avec ses relations... Déjà la majorité du temps, on la prenait plus pour une pote qu'autre chose... et quand elle avait des copains, on ne pouvait pas dire qu'ils n'étaient pas compliqués. Bref, sur ce …

En ce jour, Megan était au magasin. Sa collègue Cerena s'occupait à passer des coups de fils aux fournisseurs pour acheter des pots de décoration et autres babioles de décoration, ainsi que les fleurs du moment. Quant à Megan, elle était occupée à trier des fleurs dans un vase et ainsi les « rafraichir » et tout ça, perdue au milieu de ses pensées.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Sam 3 Mar - 18:59

Ça fait depuis bientôt trois ans que Don tous les samedis, passe chez le fleuriste ou plutôt chez la fleuriste avant d'aller au cimetière voir Jess. C'était devenu un rituel, aller chez la fleuriste, acheter un bouquet de 12 lys blanc, aller pleurer sur la tombe de celle qui l'a aimé ... qu'il aime. Il se demande si il pourra se remettre un jour de cette perte. Depuis ce jour là, il s'habille toujours en sombre, porte la barbe et va au cimetière une fois par semaine. Le père de Jess lui même s’inquiète du fait que trois ans après ce jeune homme porte le deuil de sa fille et demande à Don d’arrêter de fleurir sa tombe il refuse catégoriquement, c'est à lui de le faire, il le fait tous les samedis.

À force de fréquenter le magasin, il connaissait Megan et Cerena, leurs histoires petites et grandes, il avait le rôle du grand frère et il adore abusé de la situation, surtout que Sam et Megan, sont devenues de grandes amies après le double braquage dont la jeune fille a été victime. L'instinct de protection de Don s'est mis à fonctionner à plein régime comme si Sam ne lui causait pas assez de soucis mais Don était ainsi, c'était inscrit dans ses gènes de flic et pour lui « Protéger et Servir » n'étaient pas que des mots inscrit sur la portière des voitures de police, Sam a publié un article dans la gazette de la Police et a été racheté par le New York Tribune, le rédacteur en chef impressionné par la plume vive de la jeune journaliste et le fait qu'elle défende les forces de police contre la mairie qui selon elle ne donne pas assez de moyens et que le NYPD et donc la sécurité des citoyens devraient être la priorité de l'administration, il lui a commandé plusieurs articles sur la police et la criminalité, elle a accepté sous l'insistance de leur oncle Franck qui est accessoirement le grand chef de la police new-yorkaise et oui les Flack sont apparentés aux Reagan, la mère de Don étant la sœur de Franck Sam a accepté de devenir journaliste in beded au sein du NYPD tout en cumulant avec son job d'attachée de presse autant dire que Don ne la voit plus beaucoup autant dire avec les antécédents de sa sœur il s’inquiète un peu.

Il était habillé d'un costume sombre comme à son habitude, la neige était tombée hier dans la soirée, depuis quelques temps le froid s'est installé au lieu des traditionnelles chemises-cravates qu'il porte habituellement il a changé exceptionnellement pour un col roulé en cachemire caché sous un long manteau noir et il porte en outre un bonnet et une écharpe pour faire plaisir à Mindy Reagan-Flack sa mère, des Ray Ban à cause de la réverbération complètent sa tenue de « veuf » éploré.

Il était perdu dans ses pensées moroses lorsqu'il rentre dans le magasin. Il plaque un sourire qui ne dupe personne et surtout pas les jeunes vendeuses qui savent pertinemment où et à qui sont destinés les fleurs que vient chercher leur jeune ami.

- Bonjour Meg comment vas-tu ? Cerena n'est pas là ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Slowny
New Yorkais


Féminin Scorpion Dragon
Messages : 165
Age : 28
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Fleuriste
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Kevin Morgan / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Lun 5 Mar - 22:34

Megan ne fut pas partie dans ses pensées bien longtemps. En fait si, mais elle ne voyait pas le temps passer en réalité et évidement, il y avait toujours un client pour rompre ses pensées. On n'allait pas dire que c'était une mauvaise chose, bien sûr que non. Megan était du genre quand même à aimer le contact avec la clientèle... Et ce, ici même, c'était un client très fidèle, si on pouvait dire ça : Don Flack. A son arrivée, Megan ne pouvait s'empêcher de sourire, comme à chaque fois.

Hey ! Voilà le beau gosse du quartier ! Lâcha-t-elle pour charrier.

En fait, rien que d'y penser, c'était son client fétiche. Ca avait été un de ces premiers clients lorsqu'elle venait tout juste d'être embaucher. Ca faisait seulement trois ans qu'elle bossait ici, et depuis lors, elle avait vu Don toutes les semaines. Voilà comment amitié était créée...

Malheureusement, Megan savait la raison de sa venue régulière... Il venait pour fleurir la tombe de sa petite amie d'antan et il avait du mal à faire son deuil. A force de discuter, de fil en aiguille, elle avait bien sûr fini par le savoir... Et à force, elle l'appréciait et ça lui faisait de la peine qu'il n'arrive pas à passer à autre chose... Elle ne savait pas spécialement quoi faire pour lui faire aller de l'avant mais quand on ne faisait pas la démarche soi-même, un peu difficile ! Et ne pensez pas que Meg pensait qu'aux chiffres d'affaire de l'entreprise, hein ! De toute manière, c'était sa patronne dans son bureau qui en était le plus contente. Bref...

Ca va plutôt bien ! Et toi ?
Fit-elle tout en allant ranger le vase, sur une table au milieu du magasin, elle venait de finir de nettoyer le vase et les fleurs étaient nickel.

Elle préférait demander s'il allait bien, quand même... Prendre des nouvelles et tout ça, elle aimait ça, appréciant cette complicité qu'il y avait entre eux deux. D'ailleurs, depuis les braquages, elle avait fait également la connaissance de Sam, sa soeur … Et vu son caractère, ça avait plutôt bien marché. Megan s'entendait bien avec et c'était rare. En général avec les filles, ça passe ou ça casse. C'était la personnalité qui faisait ça... En tout cas, c'était certain que Meg adorait ces deux Flack.

Cerena est dans l'arrière-salle à s'occuper à appeler les fournisseurs...
répondit-elle à la question de Don.

D'un côté, c'était tant mieux. Bon, pas que Meg ne pouvait pas la supporter. Il y avait des jours où elle est super agréable … mais il y avait des jours où elle est bien casse-pied et ne faisait pas grand chose... C'était une vraie nana ! Tout le contraire de Meg ? Bon, il ne fallait pas exagérer, non plus.

Et genre avec Don, c'était un interrogatoire. Non mais vous y croyez ? Le cliché du flic ! Toute suite des questions un peu partout... Mais tout le monde était comme ça. Meg la premiere... Elle connaissait assez de flics comme ça, même sa demi-soeur était flic : Maÿlis... Ainsi que David. Ils étaient loin d'être le parfait stéréotype des images qu'on pouvait leur donner... Sauf peut-etre que les flics étaient tous sexy ? Car oui, Meg devait bien avouer que Don était mignon et que la premiere fois qu'elle avait vu David, elle l'avait trouvé charmant. Enfin sur ce... Meg ne délirait pas toute seule dans sa tête...

Meg se dirigea alors vers le vase des Lys pour le transporter derrière le comptoir. Elle savait pertinemment quel bouquet son client voulait... 12 Lys Blanc.... Cette fleur représentait la douceur, la pureté, une beauté, mais elle représentait également la peur ou la mort... C'était dans cette contraction que Meg adorait cette fleur. Pas étonnant qu'elle soit sa préférée.

Et Sam ? Comment va-t-elle ? Demanda-t-elle tout en posant le vase sur le comptoir.

Meg pourrait composer le bouquet sous les yeux de Don, comme à chaque fois.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Sam 10 Mar - 14:57

Il sourit en entendant Megan de le saluer, en le traitant de beau gosse du quartier. Il ne se sentait pas particulièrement beau ou désirable, il sait qu'il a encore perdu du poids. Il n'arrive pas à surmonter son deuil et cela fait trois ans maintenant.

- Alors Miss América pour moi ça va plutôt bien, mon équipe a bouclé plusieurs affaires cette semaine, je suis assez content.

Il aime bien venir dans cette petite boutique, la vendeuse et lui ont bien sympathisé, ça fait bientôt trois ans qu'il acheté tous ses bouquets pour Jess ou pour une autre occasion.

- Cerena fait ses comptes j’espère qu'ils sont bons. Tant qu'elle martyrise les fournisseurs …

Il est toujours habiller de sombre. Megan lui prépare son bouquet de lys comme à son habitude. Les pensées du jeune homme se perds dans les méandres sordides d'une affaire de meurtre, hélas pas beaucoup d'indice, il espère que la scientifique a obtenu quelques résultats mais maintenant il n'est plus en service durant le Week end, après sa visite à Jess, il ira à son club de boxe pour se défouler un peu de sa journée. Il revient sur terre lorsque Meg lui demande des nouvelles de Sam.

- Toujours très occupée, avec le contrat du New York Tribune, elle n'a pas une minute à consacrer à son frère que veux-tu c'est moi qui a ouvert la boite de Pandore, je ne peux m'en prendre qu'à moi même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Slowny
New Yorkais


Féminin Scorpion Dragon
Messages : 165
Age : 28
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Fleuriste
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Kevin Morgan / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Mar 13 Mar - 12:00

Megan ne pouvait que lui sourire... Déjà parce qu'elle se faisait appeler « Miss America », ce qui n'était pas pour lui déplaire... Oh non ! Et puis c'était elle qui avait commencé avec ses petits surnoms, hein ! Mais deuxièmement car elle aimait entendre que certaines affaires étaient bouclés. Meg avait beaucoup de respect pour le travail des flics qui passaient leur temps à protéger les citoyens au puéril de leur vie... et ils n'étaient pas assez respectés et le salaire n'était pas à la hauteur de leur mérite, selon elle... Elle ne disait pas ça parce qu'elle avait des amis flics mais parce qu'elle le pensait vraiment...

Suite à son braquage où elle avait failli mourir, elle avait eu du mal à entrer de nouveau dans un magasin, pensant qu'elle pouvait porter la poisse.... Et pourtant elle savait que les braqueurs avaient été arrêtés … - ce qui n'empêchait pas qu'il y ait la possibilité à d'autres mais il y en avait en moins dans la nature... - Malgré le fait qu'elle ait cette peur, il ne fallait pas trop que ça la bouffe ! Elle était toujours en train de regarder autour d'elle et à la vue d'un flic dans le coin, ça pouvait la rassurer.

Bonnes nouvelles !!

Et en parlant de Cerena, oui qu'elle martyrise ou non les fournisseurs... Autant en rire, Meg fit un léger clin d'oeil.

Tu la connais !
Plaisanta-t-elle.

Concentrée à faire son bouquet de Lys en meme temps, Meg avait pris des nouvelles de Sam et ça lui faisait plaisir de savoir que le boulot lui prenait pas mal de temps.. Ce qui prouvait également que le boulot lui plaisait à la jeune femme... Il fallait aimer son travail sinon ce n'était pas la peine. C'était comme etre fleuriste où les jours de congés étaient très rares, travaillant les jours de fete... avec des horaires de fous... il fallait apprécier sinon ce n'était même pas la peine et ce n'était pas la peine de comprendre pourquoi on se levait aussi tôt le matin... Enfin, sur ce …

Elle est heureuse avec son nouveau travail, c'est le plus important...

Et c'était tout ce qui comptait... Pendant qu'elle avait fini son assemblage des douze Lys, elle était prête à les emballer... il y avait bien quelque chose qui la chiffonnait...C'était que ça faisait trois ans que Don allait toutes les semaines et le fait qu'il ait du mal à faire son deuil... Du coup, Meg ralentit son rythme... il n'y avait rien de pressé puisque Don pour le moment était le seul client et la fleuriste pouvait discuter librement et tranquillement.

Es-tu sûr ..

Comment le dire sans qu'il se brusque ? Car franchement, Meg était du genre à rentrer dedans et à ne pas mâcher ses mots... En plus, pas que ça ne lui déplaisait pas de le voir en plus, ça lui faisait monter son chiffre d'affaires... mais c'était pas ça le souci. Meg tenait beaucoup à Don même s'ils s'étaient connus dans son encadrement professionnelle … Et le fait de le voir qu'il n'arrivait pas à dire « au revoir »... la peinait un peu ! Et ça ne devait pas être la seule personne dans son entourage qui devait la peiner... Et Meg n'était surtout pas là pour juger quoique ce soit... Et elle se savait proche de Don pour qu'il le sache.

Je me fais du soucis pour toi, Don... Je rêve le jour où tu viens me voir pour me dire : « Meg ! Tu fais erreur ! Je ne veux pas de Lys … mais des roses! »... et que ces roses, tu puisses les offrir à une autre femme...


Elle fit un petit sourire et regarda légèrement derrière son épaule... Cerena était toujours au téléphone... Ca lui rappelait qu'une fois, au milieu de ces appels, qu'elle l'avait surprise en train d'appeler un gigolo pour une soirée car elle n'avait pas envie de se retrouver seule... Marre du célibat, quoi ! Et on n'allait pas dire que Cerena avait essayé deux trois fois de charmer Don au passage... Mais ne vous dites pas que Meg cherche à maquer Don avec Cerena, loin de là.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald "Don"Flack Jr
NYPD


Féminin Poissons Serpent
Messages : 36
Age : 39
Localisation : Entre Mars et Nice
Multi-Compte : pas pour l'instant

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Sam 17 Mar - 21:26

- Oui mais Cruella d'Enfer pourrait s’arrêter une minute d'écorcher vif ce pauvre fournisseur et venir me saluer ! Sam fait sa vie mais avec les problèmes qu'elle a rencontré, j'ai très peur pour elle. Je voudrais la voir un peu plus qu'en coup de vent entre deux portes !

Don savait que Meg se faisait du soucis tout comme Stella, Lindsay, Sam, Linda, Erin et même Nicky la fille de cette dernière s’inquiète de l'état physique de tonton Don. Mais le fait que Meg s'en inquiète lui fait chaud au cœur et le serre douloureusement après tout ce qu'elle a subit, elle trouve la force de s'inquiéter pour lui. Il lui prend la main et lui pose délicatement un baiser sur celle-ci. Il dit d'une voix enrouée.

- Merci de te faire du soucis, ne t’inquiète pas OK ? Je sais j'ai une mine à faire peur et que j'ai perdu quelques kilos. Je ne suis pas malade, j'essaie de surmonter un traumatisme et de faire mon deuil, j'ai juste besoin de temps c'est tout et je t'assure, chaque jour suffit sa peine. Je te demanderais un bouquet de roses c'est promis.

Il a un sourire énorme.

- Il faut me le dire que tu voulais un bouquet de roses, je te l'aurais offert avec plaisir.

Il la taquine c'est une façon un peu maladroite pour faire descendre un peu l'émotion. Meg s’inquiète vraiment pour lui et ça le touche vraiment. Il voit les beaux yeux de la miss s'emplir de larme.

- Je t'assure tout va bien, je vais bien, j'ai juste l'impression que je suis un grand malade lorsque vous vous inquiétez toutes pour moi même la fille de ma cousine veut absolument me caser. Je ne suis pas un cas désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megan Slowny
New Yorkais


Féminin Scorpion Dragon
Messages : 165
Age : 28
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Fleuriste
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Kevin Morgan / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Lun 19 Mar - 16:48

Meg ne put s'empêcher de rire lorsque Don surnomma Cerena par « Cruella d'Enfer ». C'était vrai que ça lui correspondait vachement. A côté, Meg, c'était Terminator. Non, « Miss America » lui correspondait bien plus, et la jeune femme y tenait sérieusement.

Cerena !!!
Cria-t-elle en direction de l'arrière-salle pour la faire venir. Y'a Mister Menotte qui est là.

Ouais, tout le monde avait un surnom mais au moins, ça aurait peut-être le meilleur moyen pour la faire rappliquer et même accélérer le processus pour qu'elle raccroche plus vite le combiné... Certes, ça faisait loin d'être professionnel … Mais passons ! Meg continua à être attentive aux paroles de cher Don concernant sa sœur.

Tu m'étonnes.


Oui, pas étonnant qu'il aimerait voir un peu plus souvent sa sœur mais avec la vie de fou, quand on avait un métier prenant, ce n'était pas toujours aussi simple... Au fond d'elle, Megan se disait qu'elle aimerait bien être aussi proche de sa sœur que Don l'était avec Sam. Oui, avec Maÿlis, cette nouvelle sœur – plus précisément demi-sœur – qu'elle s'était découverte... on ne pouvait pas dire que les liens pouvaient être solides, soudés comme le serait deux vrais sœurs... Et ce, ce fait était ainsi car elles n'avaient en aucun cas grandi ensemble.

La jeune femme émit un sourire lorsque Don lui fit un baise-main rapide. Ce très cher flic ne voulait pas que sa fleuriste s'inquiète mais bon, elle ne pouvait pas s'en empêcher. Même s'il avait commencé à venir en tant que client, pour Meg, la relation commerçant/client s'était envolée depuis longtemps. Don était quand même avant tout un ami même si elle ne le voyait pas forcément en dehors du boulot.

Je t'assure que j'ai bien assez de fleurs autour de moi comme ça, Don.


Oui, Meg était entouré de fleurs donc pas besoin qu'on le lui offre. Certes, c'était bien le comble pour un fleuriste de se faire offrir des fleurs, non ? Bien que oui, même en étant fleuriste, ça faisait toujours plaisir d'en recevoir... Et pas que fleuriste ça marche, même en étant presque « insensible », ça marchait. Oui, bon Meg pouvait paraître pour quelqu'un de dur puisqu'elle répondait souvent au tac au tac, sans trop tourner sa langue dans sa bouche.. mais non, elle était de loin un monstre.

Pas besoin d'être caser pour offrir des fleurs, non ? J'aurais très bien pu parler de ta mere ou de Sam...

C'était loin d'être méchant et Don pouvait savoir comment la jeune femme pouvait marcher, elle n'allait pas par quatre chemins, et même là, ça pouvait passer pour de la plaisanterie... Et oui, Don pouvait offrir des fleurs à une autre femme … qui pouvait être soit sa mère ou sa soeur. Le flic ne s'était pas un peu trahi tout seul ? Ouais bon …

Non tu n'es pas un cas désespéré … Mais on veut tous ton bien … fit-elle dans un sourire.

Certes, si on pouvait lui lâcher la grappe parfois, c'était sans doute ce qu'il demandait.

Mais de quel bien vous parlez ?


Et voilà qu'une voix apparut et ce n'était que Cerena qui intervenait de l'arrière-salle.. enjouée. Et forcément, quand on parlait de « bien », la jeune Cerena avait bien sûr une pensée bien perverse à son heure... mais en fait, elle s'était permise de le sortir car elle savait très bien qu'elle avait de la visite.

Salut, mon chou ! Lâcha-t-elle. Alors quoi de neuf ?

Et Meg n'allait pas s'étonner que Cerena était prête à faire sa pipelette.

Vous imaginez que pour joindre Mister Baliiiiiiiingord... il fallait que je passe par ses trois secrétaires avant de savoir qu'il n'était pas là. Ca vaut bien la peine d'en avoir trois ! Tiens!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You can't hurry love [Don]   Aujourd'hui à 10:11

Revenir en haut Aller en bas
 
You can't hurry love [Don]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Mick Foley - Mankind - Dude Love - Cactus Jack ^^
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSI-NY RPG :: Lieux généraux :: Centre commercial :: Fleur & Déco-
Sauter vers: