CSI-NY RPG

Forum de role play game francophone - CSI:NY
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un verre pour le Nirvana [Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kevin Morgan
New Yorkais


Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 83
Age : 32
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Mécano
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Megan Slowny / Ashlee Nelson

MessageSujet: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Mer 18 Jan - 16:52

Un verre pour le Nirvana



Aria Kingsley - Kevin Morgan


Déambulant les rues, les mains dans les poches de son jean, ces pieds l'avaient amené devant ce lieu : le Lunatic... Il avait nulle part où aller, ou plutôt, il n'avait pas de but précis. Il avait seulement besoin de changer d'air, un nouveau bol d'air frais.. de penser à autres choses... comme s'il attendait quelque chose pour changer sa vie, une illumination quelconque … Oh ca ne risquerait pas d'arriver. Enfin, si, il y avait eu du changement mais sûrement pas dans le sens qu'il aurait voulu... Mais peu importait s'il relativisait !!!

Il finit par rentrer alors à l'intérieur de ce bâtiment et s'accouda au bar au fond de la salle, l'endroit un peu plus discret où on pouvait tout dévisager sans un problème... Oui, c'était dans ses habitudes de penser à un peu à tout, de se mettre en retrait... de pouvoir avoir la meilleure vue sur tout pour analyser … tout en étant discret... mais c'était surtout avant tout pour ça : la discrétion... Et puis … comment ne pas se faire emmerder... - Car la derniere fois qu'il avait mis les pieds dans un bar, ça lui avait envoyé un aller simple en taule, c'est pour dire... !!! Si c'était pour refaire la même erreur … Oh que non ! Il revoyait en flash cet homme qui l'avait enquiquiné … Il avait fini par avoir la gorge tranché par le biais d'un goulot de bouteille... C'était complétement ridicule, hein? - Il lâcha un rire en y repensant. Il prit d'abord une biere pour commencer... avant de prendre un alcool plus fort et de faire l'ascension jusqu'... au Nirvana ?... Et ouais, ca devait être son illumination de la soirée : boire un verre dans un bar ; comme si ça pouvait être un plus pour le « réconforter ». Il soupira... en ayant de nouveau un flash : le visage de Gwyneth. Ce jour où il avait rencontré ce bout de femme dans son hangar... Cette femme qu'il avait surpris en train de le « piller », cette femme avec qui il avait pu faire des affaires... Cette femme qu'il avait laissé entrer dans sa vie... chose très rare ! Comme il fallait s'y attendre, l'effet boomerang était là : elle finit par réapparaître il y a quelque temps pour lui annoncer qu'elle était .. enceinte de lui... Et …. du comment il l'avait jeté la derniere fois, n'ayant pas assumer sa part de responsabilité – pas qu'il ne voulait pas mais il ne pouvait pas -, il ne risquerait pas de la revoir aussi tôt ! C'était le cas de le dire...

Il but une gorgée de sa biere....Voilà comment se résumait à peu près sa vie … Il vivait dans un hangar depuis un peu plus d'un an, depuis sa sortie de taule... il trafiquait des bagnoles pour se faire de la tune... Il ne choisissait pas forcément les meilleurs choix du monde mais tout comme chaque personne, il avait totalement ses propres raisons !!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria C. Kingsley
New Yorkais


Féminin Sagittaire Serpent
Messages : 109
Age : 27
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Etudiante / Hackeuse
Humeur : Lunatique
Petit(e) ami(e) : //
Multi-Compte : //

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Jeu 19 Jan - 12:13

    La pénombre du soir commençait à tomber sur la ville. Le vent frais venait caresser les joues de la jeune fille, saisissant cette dernière. Pris de tremblements, elle remonta la fermeture de son sweat bleu électrique et mit la capuche. Ses longs cheveux étaient détachés et ondulés sous l'effet du vent frais. La seule idée qu'elle avait en tête, était de se trouver un endroit fermé pour se réchauffer. Elle traversait les rues une à une, sans grande envie de pénétrer dans les établissements ouverts. Un bar un peu plus animé se trouvait au loin, dont le néon lumineux écrivait "The Lunatic". Pourquoi pas? Elle n'avait jamais mis les pieds là-bas et puis un bar, cela ne se refuse pas. Un endroit à mettre dans son carnet.

    Elle franchissait les portes de l'établissement, capuche sur la tête. Elle scrutait ce qu'il y avait autour d'elle. Quelques personnes, un mec sur scène qui jouait de la guitare et un barman en charmante compagnie. Elle laissait échapper un léger soupir. L'ennuie la gagnait parfois, pour ne pas dire souvent. Un état d'esprit qui se dégageait de temps en temps de son attitude. Elle pris son sac à pleine main pour se diriger vers une table isolée, de préférence à l'écart de toute lumière. Non, cette fois-ci, Aria ne venait pas chanter habillée en Pin-up des années 50. Elle n'avait pas la tête à cela. Pour elle, c'était un loisir avant toutes choses. Elle ne voyait donc pas l'intérêt de monter sur scène si elle ne prenait pas de plaisir. Elle s'installa à une petite table ronde où quatre chaises se trouvaient. S'asseyant de façon à voir l'ensemble de la salle dans son champ de vision: les portes, la scène et le comptoir. La jeune femme ouvrit la fermeture éclaire, enleva sa capuche d'un geste vif pour se débarrasser de son sweat qu'elle déposa sur la chaise d'à côté. Elle laissait apparaître ainsi un pull fin à manches longues noires dont le col était légèrement en V. Pour le bas, elle portait un jean serré noir et des converses rouges. Simple, mais efficace.

    De son sac, elle sorti un bloc-note et un stylo bille. Que faisait-elle d'après vous? Ecrivait-elle un poème? Un roman? Dessinait-elle? Et bien non! Bien qu'elle ait déjà réalisé ces trois propositions, elle ne faisait que compléter les calculs et autres données mathématiques. En clair, elle faisait ses devoirs. Assez étonnant, surtout dans un bar. Mais pour elle, ce n'était que secondaire. Elle faisait ses devoirs comme si elle écrivait son adresse postale, ce n'était qu'une formalité. Deux pages à remplir... bon, cela ira beaucoup plus vite en prenant un verre.

    Aria se leva de sa place pour rejoindre le comptoir. Elle s'accouda à ce dernier, mains dans les manches, bras collés, son buste penchée sur le comptoir. Le barman l'apercevant de loin, venait à sa rencontre. Sourire aux lèvres, Aria pris la parole.

    - S'vous plait, une bière... merci! disait-elle poliment.
    A sa façon, certes, mais elle avait été polie.

    L'homme l'observait de bas en haut, lentement, tout en esquissant un léger sourire au coin des lèvres. Aria arqua un sourcil et fit de gros yeux au barman pour qu'il se bouge un peu. Ce dernier regardait la jeune femme étonnée avant de partir chercher la bière. La belle, pour patienter, se mit à se mordiller les lèvres, à regarder à droite à gauche. Sur la pointe du pied droit, elle le faisait cogner doucement contre le sol. Voyant que le barman ne se dépêchait pas, elle fit volte-face pour se retrouver face à la salle, accoudée au comptoir. Observer les gens allaient faire passer le temps. C'est alors que son regard se posa sur un homme brun qui se trouvait un peu plus loin du bar, dans la pénombre. Il avait l'air d'être seul. Il buvait dans son coin. Aria avait l'impression qu'il pratiquait le même loisir: observer la salle. Elle le regardait quelques instants, sans afficher aucune expression. Il était plutôt mignon, mais pas dans son assiette.

    Le barman se daignait enfin d'apporter la bière tant attendue. La jeune femme lui adressait un léger sourire ironique en prenant sa bière avant de retourner à sa place. Cheveux sur le côté, maquillage léger autour des yeux, elle remit un peu de baume à lèvres tout en regardant l'inconnu. Elle se remit à travailler, en faisant quelques pauses. Elle maniait son stylo machinalement, jetant quelques petits coups d'oeil vers le jeune homme. Elle venait de remarquer que ce dernier l'observait aussi. Elle continuait à écrire en jetant quelques regards furtifs. Il était toujours en train de la matter. Il s'était bloqué la tête ou quoi? Encore un homme pas très net qui a trop bu... mais Aria voyait qu'il avait quelque chose de différent de ces lourdingues. Allez savoir quoi, elle n'en savait rien non plus.

    La soirée venait d'être légèrement entamée et le petit jeu de regard continuait, non sans un brin d'énervement et d'amusement de la part de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Morgan
New Yorkais


Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 83
Age : 32
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Mécano
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Megan Slowny / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Ven 20 Jan - 12:38

Kevin s'amusa un instant à faire tourner sa biere sur elle-même avant d'arrêter de « jouer »... et de stopper net complétement comme s'il venait d'avoir une illumination alors que non. Il avait le regard devant lui, un peu perdu et rebut alors par la suite une gorgée de sa boisson... avant de donner son attention à la salle au-dessus de son épaule... Le mec qui était sur scène continuait à jouer ses morceaux, certes d'un bon rythme mais d'un ennui, selon lui… Il y avait quelques autres clients bien nets encore... il y avait même une jeune femme qui fit son entrée mais que Kevin ignora sur le moment, redonnant son attention vers le barman qui discutait paisiblement … Quant à la serveuse qui était parti dans l'arrière-salle et qui ne semblait toujours pas revenir … Ce, Kevin s'en fichait vraiment pas mal … comme pas mal de choses, comme d'habitude...

Il reposa sa bière sur le comptoir... fouilla ses poches à la recherche de cigarettes. Il n'y avait que son porte-feuille dans la poche arrière de son jean, qui dépassait légèrement à la vue de tout le monde... Il n'avait qu'un briquet dans une poche mais c'était tout... Il se mit alors à fouiller dans son blouson - également en jean posé sur le comptoir – et fini par trouver ses cigarettes recherchées. Enfin, il n'y avait que deux qui se battaient en duel... Ouais c'était la totale ce soir, pourtant de fumer, ça lui arrivait bien rarement mais peu importait, encore une fois. Son regard refit un voyage et se posa alors sur cette nouvelle cliente qui adossée à ce même comptoir comptoir pour une boisson qui semblait étonné le barman ou si seulement il n'était pas plutôt en train de la reluquer. S'il y avait un souci avec l'âge de la jeune fille, il aurait demandé sa carte d'identité sans hésiter, non ? Mais on ne pouvait pas dire que certaines personnes étaient bien stupides et il parlait en connaissances de causes. Ouais, Kevin avait toujours aimé le côté humain de l'espèce, ça devait bien se voir, non ?! … On savait tous que les mecs préféraient les petites jeunes... A cette idée presque absurde, il alluma la clope.

Il soupira et redonna son coup d'œil au dessus de son épaule. Oui, bien qu'il pouvait s'amuser à regarder la salle, cette nana avait attirée toute son attention … elle était jeune, étudiante ? Vu la paperasse qu'elle avait devant elle à moins qu'elle soit journaliste ou un truc dans le genre … Elle paraissait innocente et inoffensive mais pourtant, séduisante, mystérieuse et surtout capable de vous attraper à la gorge pour foutre ses crocs, comme une belle fauve... A se savoir légèrement coquette et à se remaquiller...

Avant de la dévisager d'avantage, il fit un signe au barman pour que celui-ci le lui donne une autre biere... Mais en se retournant de nouveau, un petit sourire émergea sur ses lèvres après avoir vu qu'elle l'avait remarqué, en réalité... Mais sourire qui était très bref puisqu'il n'était du genre très expressif au niveau du visage... Et ce, même découvert, ça ne l'empêchait pas de l'observer. Ouais, cette nana était son attraction du soir et pourtant, ce n'était pas l'alcool qui faisait cet effet là puisque ce n'était pas avec la bière qu'il allait se soûler pour l'instant en un claquement de doigt … Il était loin d'être soûl.

Et il fallait bien croire que ça en devenait un jeu, non ? Qui allait envoyer le plus de regard possible ? Lequel allait s'énerver en premier ? Et la cigarette, se consumant entre ses doigts, était le sablier du temps ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria C. Kingsley
New Yorkais


Féminin Sagittaire Serpent
Messages : 109
Age : 27
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Etudiante / Hackeuse
Humeur : Lunatique
Petit(e) ami(e) : //
Multi-Compte : //

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Dim 22 Jan - 20:05

    Les minutes passèrent et Aria continuait toujours à écrire des données chiffrées sur sa feuille. Cela allait tellement vite qu'elle commençait à s'ennuyer. Faire des mathématiques et autres calcules économiques étaient à la portée de la jeune femme. N'ayant pas de difficultés majeures, elle avait l'impression de ne pas travailler la plupart du temps. Pourtant, comme n'importe quelle bonne élève, elle prenait les leçons... par contre, elle se permettait de sécher les cours quand cela ne l'intéressait pas. Elle rattrapait le reste en demandant aux autres étudiants de lui prêter les derniers cours. Bref, elle menait sa vie comme elle l'entendait. Peu importe du moment qu'elle arrivait à obtenir de bonnes notes. Ce qui veut dire qu'elle avait suffisamment de temps pour elle et pour faire autres choses.

    Son regard se posait de nouveau sur le jeune inconnu. Il était toujours en train de la regarder. Elle repris son travail comme si de rien n'était. Mais qu'avait-il à la matter comme cela depuis tout à l'heure? Et puis, avait-il au moins remarqué qu'elle avait vu son manège? Elle avait l'impression que la soirée aller être longue. Manquez plus qu'il l'aborde en puant l'alcool à plein nez, sale et d'une vulgarité repoussante. Bref, tout ce qu'il y a de plus chouette! Cependant, Aria ne pensait pas qu'il avait toutes ces caractéristiques. Quelque chose montrait bien qu'il était diffèrent et qu'il n'allait pas ennuyer la jeune femme. Elle levait les yeux de nouveau vers lui. Cette fois-çi, il avait souri. Sourire furtif, mais qu'elle avait réussi à saisir. A ce moment-là, la belle était sûre qu'il l'avait remarqué. Et pourtant, cela ne le dérangeait pas de continuer à la dévisager comme si elle était sa seule distraction. Il avait du cran, elle devait le reconnaître. La majorité des hommes auraient longtemps détournés le regard, mais pas lui. Du sacré cran parce que si on connaissait la jeune femme, il n'est jamais prudent de la chercher, ni de la titiller. Elle a du caractère et il le saura bientôt.

    Elle finissait d'écrire le dernier calcule avant de refermer son bloc-note. Elle pris les paperasses qui traînaient sur la table pour les mettre devant elle. Elle feuilletait rapidement pour voir le contenu, tout en jetant quelques petits regards vers l'inconnu. Toujours à la même place, avec ce même regard qui la dévisageait. Etait-il soûl à ce point-là? Où avait-il eu le coup de foudre? Sérieux, il y avait de quoi se poser des questions. Elle rangea son bloc-note et ses papiers dans son sac avant de s'adosser à sa chaise. A son tour, elle observait le jeune homme. Plutôt bien foutu à première vue. Il fumait et n'avait pas l'impression d'être dérangé par quoi que ce soit, même pas par ce qui se passait entre eux deux. C'est alors que son regard se posa sur un objet en cuir dans la poche de son jean arrière. Etant donné qu'il était dans la pénombre, il était assez difficile de déceler l'objet en question. Cependant, Aria avait deviné que cela devait être précieux. Allez savoir pourquoi, elle a le flair pour cela. Intriguée par l'objet en question, elle restait un moment sur sa chaise, en jouant avec son stylo. Elle pris alors la décision d'aller aborder le jeune homme. Oui, vous avez bien entendu, elle va aborder l'inconnu, mais à sa manière. Elle n'est pas Aria pour rien!

    Mettant son stylo dans la poche de son jean, elle se leva de sa chaise pour se diriger lentement vers l'inconnu, d'une démarche élancée et assurée. Sûre d'elle, elle s'accouda au comptoir du bar, un pied posé sur la barre d'en-bas. Elle pris le temps de bien observer la salle avant de poser son regard sur l'homme comme si de rien n'était. Il se trouvait à un mètre d'elle. Et pour tout vous dire, en effet, il était mignon. Un léger sourire se dessinait sur ses lèvres pulpeuses.

    - Tu cherches quelque chose? Lui lança-t-elle d'un naturel déconcertant.

    Il y avait dans sa voix une forme d'animosité, de charme, mais elle affichait un visage très sympathique. Alors, allez savoir ce qu'elle ressentait vraiment à ce moment-là. Elle se tourna donc, de façon à se retrouver face à lui, sur le côté, coude sur le comptoir et les mains jointes. Elle lui souriait toujours tout en jetant un rapide coup d'oeil vers le bas de son dos. L'objet en question venait d'être identifié. C'était un porte-feuille. Et étrangement que cela puisse paraître, Aria devenait alerte. Puisque oui, il faut savoir que la jeune femme à un défaut assez encombrant. En effet, elle vole. Plus précisement, elle est kleptomane, c'est-à-dire qu'elle ne peut s'empêcher de voler tout et n'importe quoi. D'un objet moins au plus important. Cependant, Aria était beaucoup plus attirée par les objets de valeurs. En général, sur cinq objets volaient, trois concernaient principalement de l'argent, des cartes de crédit, des bijoux... les deux autres? Ben des pin's, des boutons de chemises, de la nourriture... Bref, du n'importe quoi en somme. En clair, elle ne peut se retenir de dérober des objets. Certains disent que c'est une maladie mentale qui se caractérise par une obsession à voler des objets. Maladie mentale? Non, Aria n'est pas malade! De toute façon, ce sont les scientifiques les cinglés, pas elle! Et puis, elle sait très bien se contrôler.

    Son regard bleu perçant dans le sien, elle s'adressait de nouveau au jeune homme avec son visage innocent, l'air sympathique.

    - Ce serait sympa de ta part si tu pouvais arrêter de me matter... je sais que je ne passe pas inaperçue, mais ça me déconcentre dans mon travail... Disait-elle en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille.

    Ô la pauvre petite chèrie! Voilà comment on reconnait une experte du genre. En plus d'être kleptomane, elle mentait. Et encore une fois, assez difficile de deviner ce qu'elle pensait réellement. Elle affichait un air de jeune fille sympathique, mais son langage était direct, surprenant et plein d'audace. Sans oublier la pointe d'humour qui venait agrémenter le tout. Elle savait être déconcertante la petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Morgan
New Yorkais


Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 83
Age : 32
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Mécano
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Megan Slowny / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Dim 29 Jan - 22:37

Évidement, comme on se mettait à avoir une nouvelle lubie … à vouloir jouer à ce genre de jeu avec un caractère à la con soit-il... ce n'était pas le genre de choses à chercher des noises ? Il fallait avouer que Kevin n'allait pas jouer ce genre de jeu s'il savait que celle qui était au bout de son regard n'avait pas une personnalité assez plaisante... Si elle n'avait pas un regard timide ou manquait cruellement de confiance en elle, où là, effectivement, il aurait laissé tomber. Ce genre de personnes ne l'intéressait vraiment guère et il n'en tirerait pas grand chose au final.

Toujours accoudé sur le comptoir, au même endroit, il se trouva maintenant que la demoiselle en question était désormais pas très loin de lui... au bonheur de son regard ou de son égo ? Surtout après le fait qu'elle s'adresse à lui ? Bingo. Tout en retournant sa bière sur elle-même, Kevin avait un maigre sourire sur ses lèvres, bien qu'intérieurement, il souriait grandement. Oui, elle l'amusait avec son sourire, son naturel et ce charme qu'elle dégageait. Au moins, ça avait le don de le distraire.

Au moins, je l'ai trouvé...


Cherche-merde ? Euh non pas du tout … Tout dépendait comment on le prenait mais sa réplique était sortie spontanément... Ce « quelque chose » était bien sûr ce nouveau jeu débile qu'il s'était dit dans la tête... Qui pouvait perdre la boule en premier lieu!?!

Et si son interlocutrice n'avait pas un caractère ? Plutôt, elle serait du genre culottée. On ne pouvait pas dire non plus que même s'il l'avait zieuté sur elle, elle n'avait pas joué au jeu ou si elle faisait genre ça la déplaisait. Narcissique et en même temps, comme si ça pouvait la déranger dans son boulot !? Et ne dîtes pas que c'était parce que c'était un mec que voilà … hein ! Il avait vu qu'elle avait remarqué qu'il la regardait … Et pourtant … c'était vrai que ce n'était pas ce qui lui déplaisait à lui...

A la remarque du fait qu'elle ne passait pas inaperçue, Kevin prit un air assez amusé... Oui, il n'était pas le genre offensé puisque si ça la dérangeait vraiment, elle aurait très bien pu l'ignorer, mieux à faire … ou même si c'était le genre de lieu pour faire son travail... A moins qu'elle n'avait pas de chez elle mais vu sa tenue vestimentaire et propre, et son comportement, ça l'étonnerait bien largement. Toujours sa cigarette en main, il déposa quelques cendres dans le cendrier prévu à cet effet.

Savoir qu'on ne passe pas inaperçu, hein ? Suffirait-il qu'on fasse attention à ce qui nous entoure et surtout qu'on y accorde une importance...

A la regarder, … allez savoir à quoi elle pensait, à travers son petit air malicieux. Mais bon, ça ne sera pas pour autant que Kevin sera du genre à se faire démonter ou à se laisser intimider... Il ne se gêna pas de mettre sa cigarette au coin de la bouche et d'une main, chercha dans une poche de devant quelques pièces de monnaie.

Bon moyen d'aborder … ajouta-t-il.

Genre c'était un compliment ! Ce qui pouvait être bien sûr le cas venant de lui … mais c'était vrai qu'il n'y avait rien de plus plaisant de se faire aborder ? Certes, ce n'était pas spécialement un moyen plus qu'aguicheur que feraient certaines nanas … Mais bref, à ces mots, comme s'il l'ignorait, c'était évidement un moyen de la tester ... Du comment elle pouvait réagir car déjà, elle aurait presque mordu à son filet. Entre autre. Un chieur ? Non pas du tout. Et dire du comment ça, ça pourrait se finir, il n'en savait rien ... Et pour savoir si c'était une magnifique idée... Il ne fallait pas le lui demander.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria C. Kingsley
New Yorkais


Féminin Sagittaire Serpent
Messages : 109
Age : 27
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Etudiante / Hackeuse
Humeur : Lunatique
Petit(e) ami(e) : //
Multi-Compte : //

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Ven 3 Fév - 14:04

    Elle levait un sourcil, l'air perplexe et amusé, laissant échapper un soupir d'amusement. Sa réponse était surprenante, mais très spontanée. C'était la première fois qu'une personne lui sortait ce genre de réponse. D'habitude, son interlocuteur ne répondait même pas, plutôt coupé dans son élan. Et puis, Aria n'avait pas pour habitude de demander à la personne ce qu'elle cherchait, surtout de cette façon! Non, quand elle sortait cette réplique, c'était souvent dans la situation adéquate où une personne cherchait vraiment quelque chose ou soit, quand une personne l'embêtait au plus au point et qui cherchait les problèmes. Mais ce n'était pas le cas ce soir. Elle regardait malicieusement le jeune homme, un sourire retenu sur ses lèvres.

    - Je pense que moi aussi... Disait-elle doucement.

    Elle le regardait longuement dans les yeux avant de descendre son regard vers le bas du dos. Le portefeuille était toujours visible et à sa place. Il ne fallait plus qu'à attendre le bon moment. Elle se posait des dizaines de questions en tout genre. Déjà, le portefeuille contenait-il du liquide? Et si oui, combien? Il y avait forcément sa carte d'identité, d'autres cartes en tout genre, sa carte de crédit... bref, un bon petit gagne-pain! Pour Aria, seul l'argent l'intéressait. Donc elle allait laisser tranquille la carte d'identité. Et puis, elle ne voyait vraiment pas comment elle pourrait s'en servir... vous le voyez mettre sa tête sur une carte où il est inscrit "Marc Portman" ou autre machin chose?! Non, pas vraiment et elle passera son chemin. Pendant qu'elle était en train d'étudier sa tactique de chasse, elle remontait son regard de nouveau dans celui du jeune inconnu. Il ne fallait éveiller aucun soupçon. Et puis, vu la façon dont elle le regardait, il penserait sûrement à autre chose qu'à un prochain vol. Vous voyez ce que je veux dire? Ce à quoi les hommes pensent tous au moins une fois lors d'une conversation lambda avec une femme. Il devait sûrement penser que sa réponse était tout spécialement adressée à lui.

    La jeune femme pris donc l'initiative de s'asseoir sur le tabouret d'à-côté de l'homme, toujours de côté pour se retrouver face au jeune homme. En tout cas, il était plus âgé qu'elle, mais à savoir son âge exacte, elle n'en savait rien. C'est alors qu'après avoir demandé à ce dernier d'arrêter de la regarder avec insistance, qu'il repris la parole. Aria l'écoutait sans rien dire, un air faussement réfléchit sur le visage. Elle souriait légèrement à ce qu'il venait de prononcer. Elle savait pertinemment qu'elle ne passait pas inaperçu, il suffisait justement de regarder autour de la jeune femme pour constater que certains regards étaient tournés vers elle... ou vers eux. En règle générale, la jeune femme attirait les regards, même habillée tout en noir avec une cagoule, c'est son regard bleu perçant qui attirerait la curiosité des gens. Narcissique? Plutôt... Présomptueuse? Loin de là, elle était seulement réaliste. Elle pris donc la parole pour lui répondre.

    - Hmm... monsieur est philosophe... Disait-elle l'air songeuse, avant de rajouter:
    - Un peu jeune pour être prof de philo, nan? Et un chouïa sexy... Finissait-elle l'air faussement intriguée comme s'y elle était une journaliste qui faisait des remarques acides.

    Et c'est ce qu'elle venait de faire. Sous son air songeur et faussement intéressé par la vie du jeune homme, elle s'amusait toujours à jouer avec lui. Elle lui avait répondu avec cette même expression: agréable, souriante et espiègle. Elle jouait tout en faisant semblant. Elle faisait preuve d'un certain intérêt, tout en pensant à autre chose. Son visage ne traduisait en rien ce qu'elle pensait et ressentait. Elle lui avait déclaré cela amusée, non sans audace, mais avec un "je-ne-sais-quoi" qui donnait l'impression qu'elle avait réponse à tout... et qui pouvait laisser croire si elle se foutait de la personne ou pas. Et puis d'un côté, méthode subtile pour connaître l'âge du jeune homme...

    Aria se penchait donc vers le bel inconnu pour lui prendre des mains la bouteille de bière. L'extirpant de son emprise, elle observait attentivement la bouteille avant d'afficher un large sourire. Elle posa donc cette dernière doucement sur le comptoir, sous le nez du jeune homme, en affichant un sourire espiègle.

    - C'était ça que je cherchais... cette marque de bière! Disait-elle avec un air de satisfaction.

    Elle venait d'annoncer cela comme une chute. C'était la fin du film avant le générique, c'était la tuile qui vous tombait au coin de la figure, c'était un accident survenu de nulle part, c'était un événement inatendu... En clair, c'était un élément de surprise qui faisait basculer le récit dans un autre contexte. La fin d'un film qu'on n'attendait pas. La découverte du tueur en série qui se révélait être le meilleur pote de la victime... Bref, quelque chose d'impensable. Et c'était le cas. Qui aurait pu croire que ces longs regards pouvaient conduire la jeune femme à se poser la question d'une marque de bière?! Personne, évidemment. Et puis... il n'y avait que la jeune femme qui connaissait la vérité. Elle s'en fichait de la bière. Ce qui l'intéressait, c'était le portefeuille. Mais bon, comme elle voyait que le jeune homme devenait intéressant, elle ne voyait pas où était le problème de jouer encore un peu. Et à vrai dire... le moment n'était pas désagréable et elle appréciait la discussion.

    Elle fit signe de la tête au barman de venir jusqu'à elle. Ce dernier, de nouveau ravis de se retrouver face à la jeune fille, fit le fier. Aria lui adressa la parole.

    - La même chose que le brun. Demandait-elle spontanément, en montrant vraiment qu'elle n'en avait rien à faire du barman.

    Et oui, cette fois-çi, cela se voyait sur son visage, mais surtout dans son regard. D'ailleurs, il ne fallu pas longtemps pour que le barman baisse rapidement les bras. Il lui apportait donc la même bière que le jeune homme. Elle bu deux petites gorgées avant de porter de nouveau son attention sur l'inconnu. Elle souriait de nouveau. Bon moyen d'aborder?! Avait-elle au moins réfléchit une seule seconde à sa façon d'aborder les gens?! Et bien oui! Sans rire?! C'était plus un raisonnement de la meilleure façon d'aborder une personne. La meilleure façon pour pouvoir s'en approcher et ainsi, lui voler ce qu'elle désirait. C'était comme cela qu'elle avait procédé et procède encore avec le jeune homme. Sinon, question drague, très peu pour elle. Elle n'abordait quasiment pas. Sauf exception, si l'homme était vraiment à son goût. Mais bon, elle ne faisait pas attention la plupart du temps.

    - C'est tout un art... je m'entraîne tous les soirs devant mon miroir. Disait-elle sur le ton de la plaisanterie, l'air de lui confier une anecdote.

    Anecdote tout à fait bidon, mais peu importe. Elle passa sa main dans ses cheveux, les remuant rapidement pour leur donner plus de volume. Elle tenait sa bière par le goulot de la bouteille, caressant ce dernier en faisant des cercles. La belle jetait un nouveau coup d'oeil en direction du portefeuille. Ce dernier était toujours en vue, il avait même dépassé un peu plus de la poche arrière. Un faux mouvement et l'objet tombait par terre. Il serait peut-être temps qu'Aria passe à l'action. La belle Aria s'adressa donc de nouveau au jeune homme.

    - Je vais aller me rafraichir... je te confie ma bière. Disait-elle légèrement charmeuse, sans laisser le choix à l'homme.

    Elle descendait donc du tabouret et fit semblant de trébucher légèrement. C'est du revu et revu, mais c'est une méthode qui a fait ses preuves. Elle marchait toujours, sans qu'aucun soupçon vienne peser dessus. Aria avait fait en sorte de faire diversion, que le jeune homme porte l'attention sur ce mini accident et qu'il ne s'occupe pas d'autres choses. La jeune femme, toujours debout sur ses deux jambes, souriait à l'inconnu comme si de rien n'était. Et tout se passa en quelques secondes. Le bel inconnu, sûrement surpris ou alerte, s'était redressé sur lui-même, permettant au porte-feuille de tomber de sa poche. Au même moment, en se redressant, Aria s'était retenue au comptoir et de l'autre main, avait chopé l'objet en cuir... tout en frôlant l'inconnu en trébuchant, pour lui cacher le champ de vision. Après ce léger accident, Aria repris donc son chemin en s'excusant faussement gênée, tout en cachant le portefeuille devant elle pour aller rejoindre les WC. Arrivée à l'endroit des filles, le jeune femme s'engouffrait dans une toilette, puis refermait la porte. Elle ouvrit le portefeuille, toute contente de sa stratégie. Il fallait seulement se dépêcher pour éveiller aucun soupçon, mais surtout, qu'il ne lui prenne pas l'envie de consulter son portefeuille. Elle regardait attentivement chaque endroit du portefeuille. Bingo! Se trouvaient dans une poche à part, deux billets de 20 dollars. Ce qui faisait en tout 40 dollars. Pas grand-chose, mais ce n'était déjà pas si mal. Carte d'identité... tient, tient! Aria avait sous les yeux le nom du bel inconnu: Kevin Morgan. Il s'appelait donc Kevin. Un léger sourire de satisfaction se dessiner sur ses lèvres roses.

    - Ravis de faire votre connaissance Kevin... Murmurait-elle doucement.

    Qui avait-il d'autres? Des tickets de métro, des factures... et une magnifique carte de crédit. Géniale! Aria allait pouvoir trafiquer la carte pour obtenir le numéro! Ravis de sa pêche du soir, elle mit tout son gagne-pain dans la poche arrière de son jean, recouvrant cette dernière par son pull. Ni vu, ni connu. De plus, pour éviter qu'il y ait un quelconque soupçon, elle mit du papier-toilette dans le porte-feuille de Kevin. Ingénieux et inédit. Elle ne pouvait pas rendre l'objet aussi léger que cela, il fallait donc le tromper et donner l'illusion d'une certaine consistance. Avec ces morceaux de papiers, cela remplaçait les billets. Cela allait faire presque une minute qu'elle se trouvait dans les toilettes. Rapide, oui, Aria était très rapide et professionnelle. D'un pas assuré, elle sortie des toilettes des filles pour aller rejoindre l'inconnu en toute innocence. Elle souriait de loin, tout en s'approchant de sa victime. Arrivée à sa hauteur, elle le frôla par derrière. Elle allait donc se montrer tactile. Elle posa sa main droite dans le dos de Kevin et de l'autre, s'apprêtait à remettre le portefeuille à sa place. Problème! Essayez donc de remettre un objet dans l'arrière poche d'un jean sans éveiller aucun soupçon?! A part tirer sur la poche, le gars allait tout de suite s'en rendre compte et c'était foutu! Il n'y avait plus qu'une seule solution... Aria pris donc une bonne inspiration, espérant sincèrement que cela marchera et que l'inconnu n'aura pas idée à faire la connerie. Sinon, elle était foutue.

    Elle laissa tomber le portefeuille au sol, près du tabouret de Kevin. Elle se remit donc calmement sur son tabouret à elle. Elle le regardait toujours avec un visage agréable. Elle le remerciait d'avoir veillé sur sa bière quand son regard se porta sur le portefeuille. Elle pris un air légèrement surpris, quelque peu perplexe avant de s'adresser à Kevin.

    - Ne serait-ce pas ton portefeuille?! Posait-elle comme question en montrant de la tête l'objet.
    - Enfin, je suppose... il se trouve juste à tes pieds... continuait-elle en toute innocence.

    Sa stratégie marchait à merveille, tout allait pour le mieux. Il ne manquait plus que l'inconnu n'ait pas l'idée de regarder dans son portefeuille après l'avoir ramassé. Ce serait la fin des haricots, la fin du monde, l'Apocalypse! Et si cela arrivait, il ne restait que deux solutions à la jeune Aria... frapper l'inconnu pour l'assommer et ainsi, pouvoir s'enfuir... ou courir plus vite que son ombre. Aria retenait son souffle, restant calme. Elle sentait les pulsations de son coeur s'accélérer un peu plus vite à chaque seconde. Garder son calme, c'était primordial.

    *Reste cool Aria... tout va bien... tu sais ce que tu as à faire...* Pensait-elle pour se rassurer et se préparer au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Morgan
New Yorkais


Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 83
Age : 32
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Mécano
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Megan Slowny / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Mer 8 Fév - 15:38

Comment ne pas être amusé par une telle situation ? Deux personnes qui se cherchaient du regard et évidement, quand on se cherchait, on se trouvait. On savait tous que les femmes étaient porteuses d'ennuis, non ? Kevin en avait déjà payé des frais d'ailleurs que ce soit avant qu'il aille en taule ou que ce soit après … Mais avant tout, il restait un homme et les femmes restaient également porteuses de plaisir … Et en ce moment même, Kevin avait besoin de se changer les idées.

Et le fait qu'elle était en train de le mater, ça le réjouissait intérieurement. Oh il savait pertinemment qu'il était loin d'être moche et qu'il plaisait... Il avait un minimum de confiance en lui … Et ce, oui, qu'elle le mate, c'était bien sûr la première chose qu'il pensait, bien que les combines, il s'en méfiait comme la peste et il en avait vu des vertes et des pas mûres, mais n'était-il pas assez méfiant auprès des femmes ? Il n'imaginait même pas une seule seconde pour le moment qu'elle faisait une fixation sur son porte-feuille qui se trouvait dans sa poche arrière.

Il la regarda alors s'asseoir à côté de lui, le draguant au passage. Elle ne pensait pas qu'il puisse être professeur de philosophe ? Trop jeune ? Un chouïa trop sexy ? L'habit ne faisait pas le moine et pas besoin d'être prof de philo pour philosopher, n'est-ce pas ? Et ça serait une insulte pour ce genre de professeur qu'on imaginait vieillard avec de grosses lunettes et moustachu si on restait dans les clichés... Tant pis pour ce cher monsieur, mais tant mieux pour ce cher Kevin, non ?

Tout dépend de l'âge que tu me donnes, sweetheart !


Oui c'était une éventuelle habitude de donner quelques surnoms parfois... surtout quand la personne qu'il côtoyait l'intéressait fortement... Bien qu'elle lui semblait, quant à elle et selon lui, qu'elle avait à peine le début de la vingtaine … Et est-ce qu'il lui laissait le doute qu'il puisse être un éventuel professeur de philo alors que son truc ne serait-ce que la mécanique et qu'il n'avait pas spécialement un emploi fixe et tout à fait légal. Il était loin d'être un mécanicien attitré.

Et voilà que, ouais, cette demoiselle se jouait de lui, hein ? En faisant cette feinte en lui piquant sa biere ? C'était tout ce qu'elle cherchait ? La marque de la bière qu'il prenait ? La chute était brutale... C'était une petite marrante, hein ? Devrait-il plus s'en méfier que ça ? Non, mais il était loin de se laisser faire, croyez-le. Physiquement, il aurait bien le dessus que ses petites mains. Au moins, contrairement au barman, Kevin avait toute l'attention de cette demoiselle. Pauvre gus, va ! Il avait peut-être du mal à se trouver une nana à ramener chez lui... Mais bon passons, il avait le droit à une nouvelle bière à son plaisir.

« Oh miroir, dis-moi qui est la plus belle !»


Il disait ça d'un ton assez neutre et non, il ne se foutait pas légèrement de sa gueule comme elle pouvait largement se foutre de lui … Ce n'était qu'un jeu.. Et tout en voulant se repoudrer le nez dans les toilettes – ne le laissant pas au passage le choix – elle faillit se gameler de sa chaise... Kevin, ne s'y attendant pas spécialement à une chose aussi brutale, évidemment sursauta légèrement, un peu surpris.

Ca va ?


Mais tout semblait aller bien et il lui sourit presque de moitié, la laissant alors filer dans les toilettes. Ah ces filles... Toutes les mêmes à aller se refaire le visage pour voir si tout était parfait ou encore, si ce n'était que pour ça, aussi ... !!! Enfin bon ... Et ce, elle lui faisait faux bond ? Exprès pour lui faire payer une bière supplémentaire ? Oh il la boirait sûrement volontiers et ça ne lui ferait aucun frais supplémentaire. Il ne se rendait pas encore compte qu'en réalité, tout ce manège n'était autre que pour fouiller ce qu'elle avait piqué.. Si elle savait qu'à part sa carte d'identité, quelques billets de dollars et une carte de crédit tout à fait inutile. .. Car oui, on ne pouvait pas dire que Kevin roulait sur l'or et que son compte en banque devait dépasser 20$. Vous croyez que l'argent qu'il gagnait, il allait les foutre où ? Sûrement pas dans un endroit où les flics prendraient plaisir à aller fouiner... Et vous croyez que ce manège, il n'allait pas s'en rendre compte ? Il n'avait point trouver les pièces qu'il avait voulu dans sa poche avant de son jean... Alors déposant sa cigarette au coin du cendrier, il voulut prendre son porte-feuille mais il ne le trouva pas... Non, il l'avait bien mis dans sa poche arrière de son jean. .. Il était pas dans sa veste en jean... Et toute la logique était donc que cette nana... Cette garce ! Il chercha alors à garder son sang froid et il devait avouer qu'il était plutôt rassuré à la revoir revenir et surtout pour lui faire son manège... Oh, elle avait donc trouvé le porte feuille à ses pieds ? L'air de rien, il récupéra alors son dû.

Merci …


Tout en se doutant qu'elle avait fouiné dedans ou qu'elle avait pu lui piquer un truc, il ne réagissait pas. Il fit comme s'il se doutait de rien et ça sera à son tour de se jouer d'elle. Oh non, il n'allait pas la laisser s'échapper, croyez-le et il allait bien sûr se venger. Il se fera respecter et elle ne viendrait plus jamais lui chercher des noises.

Hey …
fit-il d'une manière qu'il avait un plan en tête et qu'elle pourrait être sa complice...

Il regarda par la suite le barman, et jeta un coup d'oeil à la demoiselle.

T'es déjà partie sans payer ? la tenta-t-il.

Genre oui, il avait envie de faire une grosse connerie... Bon, pas aussi grosse soit-elle … Mais un petit truc dans le genre rien que pour une légère monter d'adrénaline... Oui, Kevin était du genre très vil... Et il n'y avait pas pire plan … Mais comme ça, au coin de la rue, il pourrait presque la prendre au dépourvu ? Et regarder ce qu'il avait dans son porte-feuille au risque d'avoir une belle surprise... Et au risque de se trouver désarmée la miss.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria C. Kingsley
New Yorkais


Féminin Sagittaire Serpent
Messages : 109
Age : 27
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Etudiante / Hackeuse
Humeur : Lunatique
Petit(e) ami(e) : //
Multi-Compte : //

Feuille de personnage
Affinités:

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Lun 27 Fév - 19:30

    Tout en étant assise, Aria repensait aux paroles de l'inconnu. Alors qu'elle priait intérieurement de ne pas se faire prendre pour le vole qu'elle avait planifié aussi vite que la lumière, elle ne pu s'empêcher de rire intérieurement. "Sweetheart"?! Il l'avait appelé "Sweetheart"?! A son humble avis, l'inconnu ne devait pas se douter que la jeune femme détestait les petits surnoms du même genre. Elle en avait horreur et ne supportait pas qu'on lui en donne. Alors, oser lui dire doucement qu'elle était sa bien-aimée... lui donnait envie d'être désagréable... mais... elle se devait de rester calme et de le prendre du bon côté. Elle avait une mission personnelle à accomplir: partir de ce bar avec le butin! Elle allait donc laisser passer comme si de rien n'était. Et puis, l'inconnu répondant au nom de Kevin était sympathique, elle n'allait pas se le mettre à dos. Enfin, elle allait tout de même finir par se le mettre à dos, que ce soit à cause de son sale caractère que par son acte criminel. Quelle dommage, il était vraiment pas mal.

    Elle réfléchissait donc à l'âge qu'il pouvait avoir. Elle levait la tête vers le plafond, avant-bras sur le comptoir. Elle le voyait bien plus âgé que 25 ans, c'était certain.


    - Hmm... je dirais environ 27 ans... le brun. Disait-elle sans être vraiment sûre d'elle.


    Elle pensait qu'elle devait être à côté de la plaque. Elle avait pensé qu'il avait 30 ans, mais si elle lui avait sorti cela, il l'aurait sûrement mal pris. D'ailleurs, elle se demandait pourquoi. Il n'était pas une fille et le fait de vieillir un homme était plutôt un compliment. Bref, on verra bien. Et au passage, le brun était un surnom qui lui allait bien.

    Toujours perchée en haut de son tabouret, elle regardait ce qui se passait autour d'elle. Une femme avait remplacé l'homme à la guitare sur scène, d'autres clients avaient fait leur entrée et certains étaient sur le point de partir. Elle jetait un rapide coup d'oeil à sa montre: 21h45. Il n'était pas si tard que cela, elle pouvait rester encore un peu. Cependant, elle avait en tête depuis le début de partir le plus vite possible, mais allait savoir pourquoi, elle prenait son temps. D'un côté, elle appréciait Kevin et de l'autre, elle avait envie de se barrer. Oui, Aria est compliquée. Et si elle l'assommait pour l'emmener avec elle?! N'importe quoi! L'alcool devait lui monter à la tête ou est-ce seulement sa folie habituelle qui venait de frapper encore?! Qu'importe, Aria devait partir. Alors qu'elle préparait secrètement sa "fuite", l'inconnu avait changé d'expression. Il était dur... et bizarre. La jeune femme se raidi d'un coup, main crispée autour de la bouteille de bière. En réalité, il était bizarre depuis qu'elle était revenue. Elle le trouvait "trop" sympathique, "trop" chaleureux, "trop" agréable... "trop" tout. Et c'était justement cela le problème. Il avait changé d'attitude envers elle, même si cela était quasiment imperceptible pour certains, Aria remarquait ce genre de choses. C'était une professionnelle même si elle n'était pas connue dans le milieu. Elle n'avait donc aucun problème pour savoir si on lui mentait ou pas, si la personne était gênée ou autres choses. Bref, le comportement de Kevin lui avait mis la puce à l'oreille. Avait-il vraiment tout deviné?! Aria se mordait la joue intérieure. Aïe! Il avait sûrement cherché son portefeuille entre-temps. Pendant que la jeune femme était aux toilettes, il avait dû remarquer l'absence. Pourtant, elle n'avait même pas mis une minute! Elle était allée vite! Mais en peu de temps, c'est bien connu, même en une seule seconde, tout peut basculer. Et Aria avait le mauvais pressentiment que cela était le cas pour elle.

    Elle tentait de respirer lentement, de garder son calme même si elle était tendue et qu'elle avait subitement chaud. Le stress lui provoquait des bouffées de chaleur. Aria tentait de reprendre son calme et tout en le reprenant, elle réfléchissait. Etait-ce le fruit de son imagination ou l'alcool qui la faisait délirer?! Non qu'elle soit déjà pompette, mais il lui arrivait que l'alcool lui provoque des bouffées de chaleur. Etait-ce donc l'élément déclencheur de sa paranoïa ou le stress?! Même les deux à la fois. Elle devait s'imaginer des choses. Oui, elle délirait, la peur de se faire prendre, sûrement. Elle respirait un bon coup et se tourna de nouveau vers Kevin. Elle tentait de se persuader qu'elle avait toujours l'avantage. Mais le fait qu'il lui adressait la parole d'un air complice "Hey!"... quoi "Hey"?! Que voulait-il?! Qu'allait-il me dire?! Du genre "Hey!... je sais c'que t'as fait ma jolie, tu vas crever!" Euuh... bon d'accords, c'était assez exagéré, elle le reconnaissait. Mais elle avait de quoi s'inquiéter. Après tout, elle ne savait rien de lui. Il pouvait très bien être violent, mal réagir ou lui faire payer à sa façon. Bref, quoi qu'il en soit, si Kevin découvrait ou avait déjà découvert le pot aux roses, il allait mal réagir, il ne fallait pas être devin pour deviner.

    Elle s'apprêtait donc à attendre la révélation fatidique. L'heure du Jugement Dernir avait sonné... mais non. Il lui proposait de partir sans payer. Elle levait les sourcils, étonnée. Surprise parce qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui propose de commettre un mini-délit. Soulagée parce que cela ne concernait pas l'histoire du portefeuille. Mais en même temps, elle se sentait coincée parce qu'il lui proposait de partir. Sans aucun problème mon pote, mais sans toi! Allez dire ça, impossible!


    - Ce n'est pas un peu illégal, par hasard?! Fit-elle amusée tout en montrant bien qu'elle n'était pas très chaude.


    En effet, elle n'était pas très chaude de partir sans payer. Elle volait, certes, mais elle payait ce qu'elle prenait... avec l'argent des autres. Cela revenait au même principe, mais bon. Elle hésitait. Elle ne voulait pas partir comme une voleuse - oui, très ironique - sans payer. Elle ne voulait pas montrer au jeune homme qu'elle était capable de le faire. Elle ne voulait pas non plus partir parce qu'elle serait obligée de laisser ses affaires en plan. Soit elle prenait le risque de les récupérer, mais de se faire prendre. Soit, elle partait sans ses affaires. Bref, difficile de choisir et de réfléchir. L'alcool ne l'aidait pas vraiment.


    - Je n'en sais rien... on va se faire prendre! Conseillait-elle sur le ton de la plaisanterie.


    Elle voulait lui faire changer d'avis, mais apparemment, son intuition lui disait qu'il n'allait pas lâcher le morceau aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Morgan
New Yorkais


Masculin Sagittaire Cochon
Messages : 83
Age : 32
Localisation : N.Y
Emploi/loisirs : Mécano
Petit(e) ami(e) : Célibataire
Multi-Compte : Jack Rider / Megan Slowny / Ashlee Nelson

MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Ven 2 Mar - 21:34

Kevin ne put qu'esquisser un sourire face à la réponse de la jeune femme. Lui qui avait pour habitude de ne pas spécialement sourire, c'était limite qu'il ne souriait qu'à la gente féminine ou quand quelque chose l'amusait grandement. En tout cas, le compte était presque bon puisqu'il n'avait que 28 ans à tout péter et il les avait eu il n'y avait si longtemps que ça... Mais il n'allait pas lui répondre et lui donner raison pour le moment. Et ce qui l'amusait aussi également, c'était aussi le surnom qu'elle lui donnait : « le brun ». Bon quand on cherchait les noises, il n'allait pas non plus nier le fait qu'il ne l'avait pas appeler « Sweetheart ». Ça cachait tout le truc et leur véritable identité puisqu'il ne savait toujours pas son véritable nom à ce bout de femme. Au fond, c'était peut-être mieux comme ça, pour rendre intéressant la chose.

Bref, retournons au fait un peu plus présent... Au fait que Kevin lui propose le genre de prendre la fuite comme deux jeunes délinquants, il apercevait bien son changement dans son comportement... Elle n'était pas chaude et semblait être tendue... Ou plutôt, comme s'il l'avait prise au dépourvu, il foirait ses plans de sa soirée ou même son plan précisément de s'enfuir sas lui. Oui, c'était certain que c'était tous les jours qu'un mec vous proposait de feinter et de faire ce genre de conneries. Mais qui n'avait jamais été tenté de le faire pour avoir une montée d'adrénaline ? Les deux gus avaient passé l'âge, c'était certain et Kevin ne le faisait pas vraiment pour ça mais seulement …

Y'a pas qu'un peu là-dedans.

Oui, soit c'était légal, soit, ça ne l'était pas. Il n'y avait pas de juste milieu. D'un air naturel, Kevin jetait un coup d'oeil vers le barman avant de redonner son attention sur la jeune femme... Est-ce qu'elle était du genre à avoir une conscience tranquille... ou oui, est-ce qu'elle ne semblait pas avoir assez de cran qu'elle en donnait l'air ?

Impossible quand on ne donne pas de l'attention sur soi !


Oui quand on n'était pas naturel, quand on était toujours aux aguets … c'était toujours là quand on attirait la curiosité du monde !!!

Même pas cap, hein ?

Genre Kevin était presque en train de la démonter ou même plutôt en train de la défier... oui, ça pouvait piquer à vif son égo ou même l'insulter alors que ce n'était pas ce qu'il voulait, il voulait seulement qu'elle lui prouve... Quoi ? Non rien à prouver mais juste histoire qu'il puisse la coincer e dehors et qu'il puisse vérifier ses doutes... On ne le prenait pas pour un débile... Il leva alors un sourcil attendant la moindre réaction de sa part, tout en espérant qu'elle allait dans son sens.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un verre pour le Nirvana [Aria]   Aujourd'hui à 22:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Un verre pour le Nirvana [Aria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où trouver des cabochons en verre pour les yeux ?
» [AIDE] Y a t-il une rom fr pour le HTC Aria
» [vends] 2 verres plexi omega pour speedmaster pro et pre pro ..... 60 euros
» Klipp, une feuille de verre pour prendre des photos
» Cherche verre pour ma Raketa Worldtime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CSI-NY RPG :: Lieux généraux :: Restauration & Hôtellerie :: Bars / Cafés :: Lunatic-
Sauter vers: